Israël en guerre - Jour 262

Rechercher
"Protecteur de la résistance"

Le Hamas et le Hezbollah rendent hommage à Raissi, le « boucher de Téhéran »

Le monde réagit lundi à la mort dans un accident d'hélicoptère du président iranien Ebrahim Raïssi et de son ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian

Le président iranien Ebrahim Raissi, à droite, salue le chef du groupe terroriste palestinien Hamas, Ismail Haniyeh au début de leur rencontre à son bureau à Téhéran, Iran, le 20 juin 2023. (Crédit : Bureau de la présidence iranienne/AP)
Le président iranien Ebrahim Raissi, à droite, salue le chef du groupe terroriste palestinien Hamas, Ismail Haniyeh au début de leur rencontre à son bureau à Téhéran, Iran, le 20 juin 2023. (Crédit : Bureau de la présidence iranienne/AP)

Réactions sobres ou ouvertement affligées : le monde réagit lundi à la mort dans un accident d’hélicoptère du président iranien Ebrahim Raïssi, surnommé « le boucher de Téhéran » et de son ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian, largement connu pour promouvoir l’axe anti-Israël, avec d’autres responsables de la République islamique, poids lourd du Proche-Orient.

Hamas

Le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas a présenté ses « condoléances » au peuple iranien après l’annonce par Téhéran de la mort du président Ebrahim Raïssi, saluant en la personne du défunt un « soutien à la résistance palestinienne ».

« Nous partageons le tristesse et la douleur du peuple frère iranien » après cet accident ayant coûté la vie à l’ayatollah Raïssi, à son ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, et à d’autres responsables de la République islamique, dont le Hamas a pu apprécier « le soutien à la résistance palestinienne et les efforts incessants de solidarité » avec les Palestiniens depuis les massacres barbares qu’il a commis le 7 octobre en Israël – des massacres salués par le régime iranien.

Hezbollah

Le Hezbollah, groupe terroriste libanais pro-Iran, présente ses condoléances aux dirigeants iraniens, qualifiant Ebrahim Raïssi de « protecteur des mouvements de résistance » contre Israël dans la région.

« Le président martyr était pour nous un grand frère, un appui solide », affirme la formation qui combat Israël depuis le sud du Liban, rendant également hommage à Hossein Amir-Abdollahian.

Le leader du Hezbollah Hassan Nasrallah, à droite, rencontrant Ziad al-Nakhaleh, chef du Jihad islamique palestinien, au centre, et le responsable adjoint du Hamas, Saleh al-Arouri, à Beyrouth, au Liban, le 25 octobre 2023. (Crédit : Hezbollah Media Relations Office, via AP )

Houthis

Les Houthis du Yémen, groupe rebelle soutenu par l’Iran, ont déclaré lundi que la mort du président iranien, Ebrahim Raïssi, dimanche dans un accident d’hélicoptère, était « une perte » pour « l’ensemble du monde musulman ».

C’est « une perte non seulement pour l’Iran, mais aussi pour l’ensemble du monde islamique, la Palestine et Gaza », a estimé le porte-parole des Houthis, Mohammed Abdelsalam, sur le réseau social X, ajoutant que les Palestiniens avaient « grand besoin de la présence d’un tel président qui continuait à défendre » leur droit à la liberté.

OCI

Le secrétaire général de l’Organisation de la Coopération islamique qui rassemble 57 pays, Hissein Brahim Taha, « exprime ses sincères condoléances et sa sympathie au gouvernement et au peuple iranien », selon un communiqué de l’organisation basée à Djeddah sur les réseaux sociaux.

Union européenne

Le président du Conseil européen Charles Michel présente les « sincères condoléances » de l’UE. « Nos pensées vont à leurs familles », indique-t-il dans un message sur le réseau social X.

OTAN 

« Nos condoléances au peuple iranien pour la mort du président Raïssi, du ministre des affaires étrangères Amir-Abdollahian et des autres personnes qui ont péri dans l’accident d’hélicoptère », a écrit la porte-parole de l’OTAN, Farah Dakhlallah, sur le réseau social X.

France

« La France présente ses condoléances à la République islamique d’Iran après la mort du président Ebrahim Raïssi », a indiqué lundi dans un communiqué son ministère des Affaires étrangères.

Italie

La cheffe du gouvernement italien Giorgia Meloni a exprimé sur la télévision Canale 5 sa « solidarité et la solidarité de l’Italie au gouvernement iranien et au peuple iranien », espérant « que la future direction iranienne voudra s’engager en faveur de la stabilisation et de la pacification de la région ».

Espagne

« C’était une figure très importante en Iran et nous allons donc suivre très attentivement les mesures que l’Iran va prendre », déclare José Manuel Albares, ministre des Affaires étrangères, sur la radio Cadena Ser.

Chine

Xi Jinping qualifie la mort du président Raïssi de « grande perte pour le peuple iranien ».

Le président iranien Ebrahim Raïssi, à gauche, serre la main du président chinois Xi Jinping au Grand Palais du Peuple à Pékin, le 14 février 2023. (Crédit : Yan Yan/Xinhua via AP)

Russie

Le président Vladimir Poutine rend hommage dans un télégramme de condoléances à un « politicien remarquable » et ajoute : « en tant que véritable ami de la Russie, il a apporté une contribution personnelle inestimable au développement des relations de bon voisinage entre nos pays et a déployé de grands efforts pour les amener au niveau du partenariat stratégique ».

Turquie

« Je prie pour la miséricorde de Dieu pour mon cher collègue et frère » Ebrahim Raïssi, réagit le président turc Recep Tayyip Erdogan sur X. Il exprime ses « plus sincères condoléances au peuple et au gouvernement iraniens amis et frères », disant se tenir « aux côtés de notre voisin iranien ».

Erdogan a ensuite décrété lundi un jour de deuil national.

« Lors de notre réunion du cabinet, nous avons décidé de déclarer une journée de deuil national dans notre pays pour partager la profonde douleur vécue par le peuple iranien », a déclaré le chef de l’Etat turc lors d’un discours télévisé.

Le président russe Vladimir Poutine, à gauche, le président iranien Ebrahim Raissi, au centre, et le président turc Recep Tayyip Erdogan au palais de Saadabad, à Téhéran, en Iran, le 19 juillet 2022. (Crédit : Sergei Savostyanov, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP)

Syrie

Le président syrien, Bachar al-Assad, présente ses condoléances à l’Iran, proclamant sa « solidarité » avec Téhéran qui le soutient depuis le début de la guerre civile dans son pays.

« La Syrie est solidaire de la République islamique d’Iran », selon le message aux dirigeants iraniens de M. Assad. « Nous avons œuvré avec le président défunt pour que les relations stratégiques qui lient la Syrie et l’Iran demeurent toujours prospères ».

Irak

« Nous présentons nos condoléances au Guide suprême de la République d’Iran Ali Khamenei ainsi qu’au gouvernement et au peuple d’Iran », a dit le Premier ministre Mohamed Chia al-Soudani, exprimant sa « grande tristesse et chagrin » et ajoutant : « nous sommes solidaires du peuple et des dirigeants iraniens ».

Le Hachd al-Chaabi, coalition de groupes armés irakiens pro-Iran, a de son côté adressé ses condoléances aux dirigeants iraniens, soulignant que le président Raïssi « avait toujours déclaré que l’Irak et l’Iran formaient un seul peuple qui ne peut être séparé ».

Jordanie

Le roi Abdallah II présente sur X « ses condoléances les plus sincères aux frères, aux responsables, au gouvernement et au peuple de la République islamique d’Iran », ajoutant : « nous sommes solidaires de nos frères en Iran dans ces circonstances difficiles ».

Egypte

« L’Egypte pleure, avec une grande tristesse et une profonde douleur, le président et le plus haut responsable de la diplomatie de l’Iran, décédés dimanche dans un accident douloureux », a déclaré la présidence égyptienne dans un communiqué.

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, qui a amorcé un rapprochement avec l’Iran ces dernières années, exprime « ses sincères condoléances et sa sympathie » au peuple iranien et souligne la « solidarité du Caire avec les dirigeants et le peuple iranien face à cette terrible perte ».

Pays du Golfe

L’Arabie saoudite, qui a renoué ses liens avec Téhéran l’an passé après une longue brouille, a présenté ses « condoléances à son excellence, le chef par intérim de l’exécutif, Mohammad Mokhber », qui assumera les fonctions de président par intérim, selon un communiqué publié par l’agence de presse officielle saoudienne.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, à droite, rencontrant le président iranien Ebrahim Raissi lors d’une réunion d’urgence de la Ligue arabe et de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), à Ryad, le 11 novembre. (Crédit : Présidence iranienne/AFP)

Le sultan d’Oman, Haitham ben Tareq al-Said, et l’émir du Koweït, Cheikh Mechal al-Ahmad Al-Sabah, ont envoyé séparément des messages de condoléances au guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei.

Les Emirats arabes unis, qui ont renoué des liens avec Téhéran après des années de tensions, sont « solidaires de l’Iran en ces temps difficiles », a déclaré le président émirati, Mohammed ben Zayed.

« Je présente mes plus sincères condoléances au gouvernement et au peuple iraniens à la suite du décès du président Ebrahim Raïssi, du ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian et des personnes qui les accompagnaient à la suite d’un accident tragique », a-t-il écrit sur le réseau social X.

Egalement sur X, l’émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al-Thani, a qualifié la nouvelle de « douloureuse » et exprimé ses « sincères condoléances au gouvernement et au peuple de la République islamique d’Iran ».

Le roi de Bahreïn, Hamad ben Isa Al Khalifa, a exprimé ses sincères condoléances et sa profonde sympathie au dirigeant suprême de l’Iran et au peuple frère de la République iranienne, selon un communiqué publié par l’agence de presse officielle de Bahreïn.

CCG

De son côté, Jassem Al-Budaiwi, secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui regroupe six pays, a présenté ses condoléances à la suite de cet « accident tragique », réaffirmant « la solidarité du CCG avec le gouvernement et le peuple iraniens dans ces circonstances difficiles ».

Inde

Le Premier ministre Narendra Modi, « profondément attristé et choqué », présente sur X ses « sincères condoléances à sa famille et au peuple iranien », ajoutant que l’Inde est « aux côtés de l’Iran en ce moment de tristesse ». Les deux pays viennent de signer un contrat pour développer le port iranien de Chabahar, suscitant une vive réaction de Washington.

Pakistan

Le Pakistan décrète lundi une journée de deuil « en solidarité avec l’Iran », pays « frère », selon le Premier ministre Shebbaz Sharif sur X, ajoutant : « l’immense nation iranienne surmontera cette tragédie avec son courage habituel ». Islamabad avait accueilli en grandes pompes le dirigeant iranien fin avril.

Malaisie

Le Premier ministre Anwar Ibrahim se dit « profondément attristé » sur les réseaux sociaux, soulignant que son pays respecterait l’engagement de son pays avec l’Iran pour renforcer leurs liens « pour le bien de nos peuples et du monde musulman ».

Selon un haut responsable du Trésor américain la semaine dernière, l’Iran utilise des intermédiaires malaisiens pour contourner les sanctions internationales et vendre son pétrole en Asie du Sud-Est. La Malaisie a nié ces accusations.

Japon

Le Japon est « profondément attristé » et offre ses sincères condoléances au peuple iranien, selon le porte-parole du gouvernement Yoshimasa Hayashi.

Sri Lanka

Le président Ranil Wickremesinghe, « profondément choqué et attristé », exprime ses « sincères condoléances aux familles dévastées, au gouvernement et au peuple d’Iran ». Le président iranien et son chef de la diplomatie étaient venus en avril au Sri Lanka inaugurer un barrage hydro-électrique en partie financé et construit par l’Iran.

Afrique du Sud

« C’est une tragédie extraordinaire, inimaginable dans laquelle a péri le dirigeant remarquable d’un pays avec lequel l’Afrique du Sud entretient de fortes relations bilatérales », déclare le président sud-africain Cyril Ramaphosa, qui a récemment invité l’Iran à rejoindre les BRICS lors d’un sommet à Johannesburg. L’Iran est devenu membre de ce forum en janvier.

Kenya

Le président William Ruto exprime ses « condoléances les plus sincères » et sa « solidarité avec le peuple d’Iran », soulignant qu’Ebrahim Raïssi avait choisi le Kénya comme première étape pour venir sur le continent africain.

Etats-Unis

« Les Etats-Unis expriment leurs condoléances officielles pour la mort du président iranien Ebrahim Raïssi, du ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian et d’autres membres de leur délégation dans un accident d’hélicoptère dans le nord-ouest de l’Iran », a affirmé le porte-parole du département d’Etat, Matthew Miller, dans un communiqué.

« Alors que l’Iran se choisit un nouveau président, nous réaffirmons notre soutien au peuple iranien et à sa lutte pour les droits de l’homme et les libertés fondamentales », a-t-il ajouté.

« Je ne vois pas nécessairement d’impact plus large sur la sécurité régionale », a déclaré pour sa part à la presse le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin.

« Nous continuons à suivre la situation, mais nous n’avons aucune idée de la cause de l’accident », a encore déclaré M. Austin, disant que les Etats-Unis n’étaient « pas impliqués » et que les forces américaines n’avaient pas modifié leur posture après le crash.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.