Le Hamas promet de “surprendre le monde” dans un échange de prisonniers
Rechercher

Le Hamas promet de “surprendre le monde” dans un échange de prisonniers

Au 5e anniversaire de l’accord Shalit, le porte-parole des brigades al-Qassam souligne que son groupe cache quelque chose et qu’Israël paiera “le prix obligatoire”

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Des membres de la branche armée du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, célèbrent le premier anniversaire de l'accord Shalit, en 2012. (Crédit : Rahim Khatib/Flash90)
Des membres de la branche armée du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, célèbrent le premier anniversaire de l'accord Shalit, en 2012. (Crédit : Rahim Khatib/Flash90)

Le porte-parole de la branche militaire du Hamas a déclaré mardi que son groupe « gardait » quelque chose qui « surprendra le monde » au cours d’un prochain éventuel échange de prisonniers avec Israël.

Abu Obeida, porte-parole des brigades Ezzedine al-Qassam du Hamas, a promis qu’Israël « paiera un prix obligatoire » pour la liberté de deux citoyens israéliens détenus dans la bande de Gaza, ainsi que pour les corps de deux soldats présumés morts au combat en 2014.

« Le monde et nos prisonniers seront surpris quand le bon moment sera venu de révéler pleinement les faits, que la résistance garde pour le bien de la liberté de nos prisonniers », a-t-il déclaré à la télévision.

Le Hamas détient actuellement les corps des soldats Oron Shaul et Hadar Goldin, qui ont été tués pendant la guerre dans la bande de Gaza en 2014, ainsi qu’Avraham Mengistu, 29 ans, et Juma Ibrahim Abu Anima.

Oron Shaul, Hadar Goldin et Avraham Mengistu. (Crédit : Flash 90/Times of Israel)
Oron Shaul, Hadar Goldin et Avraham Mengistu. (Crédit : Flash 90/Times of Israel)

La déclaration d’Abu Obeida a eu lieu alors que le groupe terroriste, qui dirige de facto la bande de Gaza, marquait les cinq ans depuis l’accord Shalit, dans le cadre duquel 1 027 prisonniers palestiniens avaient été libérés en échange du soldat israélien Gilad Shalit.

Pendant son discours, Abu Obeida a accusé Israël de « propager des mensonges et de tromper sa population », ainsi que « fuir le paiement pour un nouvel accord ».

Lior Lotan (Crédit : Flash 90)
Lior Lotan (Crédit : Flash 90)

Mi-septembre, le négociateur en chef d’Israël, Lior Lotan, avait déclaré que le Hamas avait récemment refusé une offre israélienne de libération de 18 prisonniers et de remise de 19 corps saisis pendant la guerre de 2014 à Gaza en échange des deux Israéliens captifs et du corps des deux soldats.

Lotan avait déclaré que le Hamas avait à la place demandé qu’Israël libère les prisonniers palestiniens qui ne viennent pas de Gaza et ne sont pas liés à la guerre de 2014, baptisée opération Bordure protectrice en Israël.

Le Hamas avait rapidement rejeté la déclaration de Lotan, une tentative pour voir si Israël tentait de résoudre le problème, déclarant qu’il ne s’agissait pas d’un « effort réel », et ajoutant que le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu devait signer « un nouvel accord d’échange » pour ramener ses citoyens en Israël.

Le groupe terroriste du Hamas demande depuis longtemps qu’Israël libère d’abord les centaines de Palestiniens qui ont été à nouveau arrêtés après avoir été libérés par l’accord Shalit de 2011, avant même de commencer des négociations avec Israël pour un échange de prisonniers.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...