Le leader d’extrême droite espagnol : Yair Netanyahu est « ignorant et futile »
Rechercher

Le leader d’extrême droite espagnol : Yair Netanyahu est « ignorant et futile »

Santiago Abascal, chef du parti Vox, a tweeté que le fils du Premier ministre nuit à Israël en appelant les Arabes à reconquérir les territoires espagnols d'Afrique du Nord

Yair Netanyahu, fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu. (Flash90)
Yair Netanyahu, fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu. (Flash90)

Le chef d’un parti politique d’extrême droite espagnol a donné dimanche à Yair, le fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu, une leçon humiliante, en disant qu’il ignorait l’histoire de l’Espagne et qu’il faisait plus de mal à Israël que de bien avec ses activités sur les réseaux sociaux.

« Avant d’appeler à une invasion islamiste de notre patrie, vous devriez au moins en savoir un peu plus sur notre histoire », a tweeté Santiago Abascal, chef du parti Vox. « L’Espagne a été envahie par les islamistes et récupérée après une reconquête de 8 siècles. Vous êtes ignorant et futile. Et vous nuisez gravement à votre propre cause. »

Abascal répondait à un tweet du week-end de Yair Netanyahu dans lequel il appelait les Arabes et les musulmans à conquérir les terres espagnoles en Afrique du Nord.

Yair Netanyahu a répondu à la critique d’Abascal en disant que si les Espagnols étaient contrariés par son appel à l’action des musulmans, alors ils devraient considérer comment Israël se sent quand l’Espagne soutient des causes pro-palestiniennes.

Santiago Abascal, (au centre), chef du parti d’extrême droite Vox, fait un signe après avoir voté dans un bureau de vote pour les élections législatives espagnoles à Madrid, le dimanche 28 avril 2019. (AP Photo/Andrea Comas)

« Cher peuple espagnol », répliqua Netanyahu. « Je vois que vous vous êtes tous énervés. Ceuta et Melilla sont des territoires minuscules que vous possédez de l’autre côté de la mer sur un autre continent. Imaginez maintenant ce que nous ressentons lorsque votre gouvernement demande à Israël de donner la Judée et la Samarie (Cisjordanie), qui est le centre juif et son lieu de naissance depuis plus de 3 000 ans (c’est dans la Bible, relisez la Bible).

« Faisons un marché, nous ne financerons pas les ONG de votre pays qui vous demandent de céder Ceuta et Melilla, et vous allez ‘arrêter’ de financer les ONG dans notre pays qui nous demandent de céder la Judée et la Samarie », a ajouté Yair Netanyahu.

Le 25 mai, Yair Netanyahu avait tweeté « Chers Arabes et Musulmans. Vous voulez libérer les terres arabes et islamiques occupées ? Commencez par là ! »

Le tweet comprenait une carte montrant les territoires espagnols le long de la côte méditerranéenne de l’Afrique.

Le mois dernier, le directeur des Affaires étrangères du Likud, Eli Hazan, s’est excusé d’avoir soutenu le Vox espagnol. Hazan avait souhaité bonne chance sur Twitter au chef de Vox pour les élections générales et avait appelé le parti extrémiste « le parti frère du Likud ».

Le programme de Vox, qui signifie « voix » en latin, est de défendre l’Espagne contre ce qu’il dit être les dangers du séparatisme, de l’immigration musulmane, du féminisme et des libéraux.

En mars, le parti a fait appel à un révisionniste de la Shoah comme candidat au Congrès pour la ville centrale espagnole d’Albacete. Le candidat, l’historien Fernando Paz, s’est rapidement retiré de la course en invoquant les critiques intenses à son encontre dans la presse espagnole. Parmi les autres candidats de Vox figurent des généraux à la retraite qui défendent le régime d’extrême droite de Franco.

Le 20 mai, le jeune Netanyahu a fait l’objet de critiques après avoir apporté son soutien sur Twitter aux dirigeants d’extrême droite lors des élections au Parlement européen. Les partis d’extrême droite ont fait des progrès significatifs lors des élections du bloc.

En réponse aux critiques, Netanyahu a écrit : « A tous les libéraux qui ont pété les plombs sur ce « tweet » [crétin] : vous êtes fou ! Ces dirigeants sont de véritables amis d’Israël et du peuple juif. Contrairement à Jeremy Corbyn, Rashida Talib, Linda Sarsour etc. que vous adorez et qui sont en fait antisémites et racistes ! »

Yair Netanyahu s’est forgé une réputation de défenseur féroce et souvent peu diplomatique d’Israël et des politiques gouvernementales de son père sur les réseaux sociaux, se livrant souvent à des altercations en ligne avec des journalistes et autres.

En décembre 2018, il a été brièvement banni de Facebook pour avoir fait des commentaires anti-musulmans. Le même mois, il a été blâmé par un juge pour avoir utilisé un langage grossier alors qu’il subissait un contre-interrogatoire dans une affaire de diffamation qu’il avait intentée contre un activiste. Il a également qualifié les partisans de l’activiste, qui manifestaient à l’extérieur de la salle d’audience, de « chemises brunes », faisant référence aux voyous du régime nazi.

Un an plus tôt, il avait été la cible de critiques pour avoir posté un mème antisémite montrant le philanthrope juif George Soros en train de tirer les ficelles dans les enquêtes contre son père.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...