Rechercher

Le Likud menace de bloquer la Knesset si Bennett, en quarantaine, ne se présente pas

Le Premier ministre travaille actuellement depuis son domicile car sa fille est soupçonnée d'être porteuse du variant Omicron

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett isolé lors d'une séance plénière à la Knesset le 15 décembre 2021. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)
Le Premier ministre israélien Naftali Bennett isolé lors d'une séance plénière à la Knesset le 15 décembre 2021. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)

Le parti d’opposition du Likud a exigé lundi que le Premier ministre Naftali Bennett se présente devant le plénum pour répondre aux questions des législateurs, bien qu’il ait été mis en quarantaine en raison d’une exposition présumée au variant du coronavirus Omicron.

Yariv Levin (Likud) a envoyé une lettre officielle au président de la Knesset, Mickey Levy, menaçant de bloquer tous les débats de la Knesset jusqu’à ce que Bennett soit amené devant le plénum dans une chambre d’isolement spéciale.

La lettre note que la Knesset a trouvé des moyens de permettre aux personnes mises en quarantaine de participer lorsqu’elle le souhaite.

« Si le Premier ministre décide de son propre chef d’aller à l’encontre des règles et de son propre engagement, il est entendu qu’il ne peut y avoir de débat sur d’autres questions et qu’il ne sera pas autorisé à participer à ces débats et à voter sur ces questions », peut-on lire.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, avec le ministre du Tourisme de l’époque, Yariv Levin, lors d’un vote dans la salle de réunion de la Knesset le 13 février 2018. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90 / File)

La lettre exige que le Premier ministre se présente à une séance de questions-réponses, ce que la loi exige si 40 députés signent une pétition à cet effet.

Cette demande intervient quelques instants après que le porte-parole de Bennett a annoncé que le Premier ministre resterait en quarantaine et travaillerait à domicile car sa fille est soupçonnée d’être porteuse du variant Omicron.

Dans une déclaration à la presse, Bennett a fustigé Netanyahu. Selon le communiqué, la coalition a supplié le Likud d’abandonner la demande ou de permettre à un autre député absent de compenser l’absence du Premier ministre, notant à quel point le variant Omicron était contagieux, – en vain.

Bennett a accusé l’opposition d’abandonner la santé publique. « Netanyahu joue avec la pandémie pour des points politiques bon marché », a-t-il accusé. « Netanyahu a perdu toute notion de responsabilité nationale. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...