Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Le maire de NYC rencontre des manifestants, Netanyahu et un chef des implantations

Eric Adams, qui s'est gardé de prendre position sur la Cisjordanie, a évoqué la refonte judiciaire avec le Premier ministre et ses opposants et dit que les Israéliens feraient leur choix

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le maire de New York, Eric Adams, visite Yad Vashem à Jérusalem dans le cadre de sa visite de trois jours en Israël, le 22 août 2023. (Michael Appleton/Service de photographie du maire)
Le maire de New York, Eric Adams, visite Yad Vashem à Jérusalem dans le cadre de sa visite de trois jours en Israël, le 22 août 2023. (Michael Appleton/Service de photographie du maire)

Le maire de New York, Eric Adams, s’est entretenu avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, mardi à Jérusalem, au deuxième jour de sa visite de trois jours en Israël.

Lors d’un briefing en ligne avec des journalistes après cette rencontre, Adams a fait savoir que le Premier ministre et lui avaient évoqué le projet de remaniement judiciaire très clivant du gouvernement Netanyahu et ses conséquences sociales, économiques et diplomatiques.

Adams s’est par ailleurs entretenu avec des représentants des manifestants qui, depuis maintenant 33 semaines, s’opposent à ce qu’ils estiment être une entreprise d’affaiblissement du contrôle du judiciaire sur le politique. En l’absence de constitution et d’un système structuré de contre-pouvoirs, la Cour suprême d’Israël est considérée comme l’ultime garde-fou contre les abus du pouvoir politique. Pour les opposants à la refonte, cette dernière menace l’indépendance de la justice et sape les fondements de la démocratie israélienne ; pour ses tenants, elle corrige un système judiciaire par trop activiste et élitiste.

« J’ai écouté, je n’ai pas porté de jugement. Le peuple israélien va choisir sa voie. Il était important pour moi de rencontrer toutes les parties prenantes et d’écouter ce qu’elles avaient á dire », a déclaré Adams, « Mais je me suis bien gardé de donner mon opinion d’une manière ou d’une autre. »

Le maire, qui est Démocrate, a donc une approche différente de celle du chef de son parti, le président Joe Biden. Biden a en effet publiquement, et à plusieurs reprises, demandé à Netanyahu de ralentir le rythme des réformes judiciaires de façon à réunir un consensus, ce que Netanyahu a refusé de faire.

« J’ai beaucoup de problèmes dans ma ville et je ne voudrais pas que quelqu’un vienne me dire ce que je dois en faire », a déclaré Adams aux journalistes mardi.

Le maire de New York, Eric Adams, avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, au deuxième jour d’une visite de trois jours en Israël, le 22 août 2023. (Michael Appleton/Service photo du maire)

« C’est un moment historique », a ajouté le maire, « Je voulais venir, non pas dans l’idée de m’en mêler, mais pour apprendre. Je suis bien conscient que ma venue tombe à un point charnière pour Israël. Le peuple d’Israël décidera in fine de ce qu’il souhaite faire pour l’avenir. »

Une photo publiée par le cabinet du maire le montre en train de parler avec les leaders des manifestants, Karine Nahon et Gigi Levy-Weiss, mardi.

Le maire s’est par ailleurs entretenu avec le ministre des Affaires étrangères, Eli Cohen, mardi, et le président du Conseil régional de Binyamin, haut représentant des résidents d’implantations, Yisrael Gantz.

Interrogé par le Times of Israel sur son entretien avec Gantz et son opinion sur la Cisjordanie, Adams a déclaré que les implantations n’étaient pas au programme de son déplacement.

« Je n’ai pas eu d’échanges sur la question des implantations : cela n’a pas été évoqué lors de la réunion. À aucun moment, nous n’avons parlé des implantations et ce n’est pas pour cela que je suis ici », a déclaré le maire. « Je suis ici pour parler de questions de sécurité publique et de technologies et aussi témoigner de mon soutien au peuple d’Israël. »

Le président du Conseil régional de Binyamin, Yisrael Gantz, le maire de New York, Eric Adams, et le ministre des Affaires étrangères, Eli Cohen, au ministère des Affaires étrangères, le 22 août 2023. (Shlomi Amsalem/Ministère des Affaires étrangères)

Adams et Gantz ont évoqué la coopération en matière de tourisme et d’éducation, et Adams a accepté de se rendre dans des implantations avec Gantz à l’occasion d’une prochaine visite, a déclaré le bureau de Gantz peu après la réunion.

Un porte-parole de Cohen a répondu au Times of Israel qu’Adams avait été informé de la présence de Gantz avant leur rencontre.

« Le cabinet du maire de New York a été informé avant la réunion par le consulat et le représentant du ministère des Affaires étrangères de la liste complète des participants, dont Yisrael Gantz », a déclaré le porte-parole.

L’organisation de lobbying juive progressiste J Street a critiqué cet entretien avec Gantz, tweetant : « Le maire Adams a déclaré que son voyage renforcerait les liens avec Israël », mais « le renforcement des implantations menace l’avenir démocratique d’Israël et hypothèque sa sécurité, sans compter l’impact sur les droits et libertés des Palestiniens ».

Dans un communiqué publié plus tard dans la journée, l’organnisation a déclaré : « C’est totalement irresponsable de la part du maire d’encourager le développement des implantations – illégales aux yeux du droit international – par la coopération économique avec New York ».

Si Adams a consacré une partie de son déplacement à des sujets controversés, il a rappelé que le but de sa courte visite était de renforcer la sécurité publique, en luttant contre l’antisémitisme et en utilisant au mieux les nouvelles technologies.

Le maire, qui a été capitaine de police et président du district de Brooklyn avant de prendre la tête de la mairie en 2022, entretient, de l’avis général, de bonnes relations avec les communautés juives de la ville. New York abrite la plus grande population juive municipale au monde et plus de 130 crimes de haine antisémite y ont été enregistrés cette année. Adams a dit avoir donné des instructions aux autorités pour renforcer la lutte contre ces incidents.

« J’ai donné des instructions claires au chef de la police et à l’unité des crimes de haine pour que nous enquêtions et arrêtions ceux qui commettent des actes antisémites. Et c’est ce que nous continuerons à faire », a déclaré le maire.

Le maire de New York, Eric Adams (à droite), avec le maire de Jérusalem, Moshe Lion, à l’hôtel de ville de Jérusalem, le 21 août 2023. (Michael Appleton/Service photo du maire)

Mercredi, il a annoncé son déplacement à l’académie de police israélienne, où il évoquera les outils technologiques « pour rendre la ville plus sûre ».

En matière de technologies civiles, Adams a déclaré avoir parlé avec des responsables israéliens mardi, et notamment des représentants d’entreprises technologiques, dans le cadre d’un événement organisé par la Banque centrale d’Israël. Ces derniers ont fait part de leurs réflexions sur la façon dont Adams pouvait aider les startups israéliennes à se développer à New York.

« Nous allons ouvrir le dialogue et élaborer un programme pour développer nos startups technologiques », a déclaré le maire.

Il s’est également entretenu avec des chefs d’entreprises israéliennes du domaine des technologies alimentaires et évoqué les nouvelles technologies, ainsi que de la réponse aux pandémies et aux crises, avec Netanyahu.

Plus tôt dans la journée, il s’est rendu au mur Occidental et à Yad Vashem, affirmant que sa deuxième visite au mémorial de la Shoah avait été « très forte ».

Le maire de New York, Eric Adams, au mur Occidental à Jérusalem, le 22 août 2023. (Michael Appleton/Service photo du maire)

Après sa rencontre avec le maire de Jérusalem, Moshe Lion, lundi, ils ont visité des lieux de vie nocturne, dont le quartier très animé du marché Machane Yehuda, tour à tour marché alimentaire et bar de plein air selon les heures de la journée.

Bien qu’il s’agisse de la première visite d’Adams en Israël depuis son accession à la mairie, il connaît déjà Israël et a déclaré mardi : « Tout le monde sait à quel point j’aime ce pays et ce qu’il représente ».

« New York et Israël ont un lien indéfectible et nous allons continuer à le faire vivre », a conclu Adams.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.