Rechercher

Le ministère de la Défense choisit IAI pour développer les chars du futur

Le programme Carmel prévoit l'installation de nouvelles technologies "automatiques et autonomes" dans les véhicules blindés ; le fournisseur de défense devance Elbit et Rafael

Un prototype de char développé par Israel Aerospace Industries dans le cadre du projet Carmel du ministère de la Défense, qui a été testé le 4 août 2019. (Ministère de la défense)
Un prototype de char développé par Israel Aerospace Industries dans le cadre du projet Carmel du ministère de la Défense, qui a été testé le 4 août 2019. (Ministère de la défense)

La société Israel Aerospace Industries a été choisie dimanche par le ministère de la Défense pour diriger le développement de systèmes qu’il prévoit d’installer dans les modèles actuels et futurs de véhicules blindés de l’armée, dans le cadre de son programme de chars Carmel.

Le projet de véhicule de combat blindé (VBC) Carmel a été lancé il y a cinq ans sous l’égide de l’administration du développement des armes du ministère, connue en hébreu sous l’acronyme Mafat, et visait initialement à créer un nouveau modèle de char pour l’armée israélienne.

Toutefois, son champ d’action s’est élargi et modifié au cours des années écoulées, et il vise désormais à développer de nouvelles technologies pour les véhicules blindés actuels et futurs, basées sur « des systèmes automatiques et autonomes, et l’intelligence artificielle », a déclaré le ministère dans un communiqué dimanche.

Dans le cadre de ce programme, le ministère de la Défense a chargé en 2019 trois entrepreneurs du secteur de la défense – Elbit, Rafael et Israel Aerospace Industries – de tester la faisabilité d’un char fermé commandé par seulement deux soldats, au lieu des quatre actuels, et les a encouragés à intégrer autant de « systèmes automatiques et autonomes que possible » afin de fonctionner comme une sorte de « troisième soldat », avait alors déclaré un porte-parole du ministère.

IAI a été choisi parmi les trois contractants pour poursuivre le développement du projet.

L’actuel char Merkava de l’armée est utilisé depuis une quarantaine d’années. En juillet 2018, l’armée a annoncé la création de son dernier modèle, nommé Barak, qui devrait entrer en service dans les années à venir en utilisant les nouvelles technologies Carmel.

Le concept opérationnel révolutionnaire Carmel suscite l’intérêt de nombreuses industries et armées dans le monde. L’intégration de technologies avancées pourrait permettre de relever les défis qui seront rencontrés sur les futurs champs de bataille, tout en réduisant considérablement les risques pour la vie humaine et les dommages accidentels, a déclaré le ministère dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...