Le ministre de la Défense interdit une ONG turque accusée de financer le Hamas
Rechercher

Le ministre de la Défense interdit une ONG turque accusée de financer le Hamas

L’institut Kanadil verserait aussi de l’argent aux Frères musulmans pour des projets à Jérusalem

Un drapeau du Hamas avec en arrière-plan la mosquée Al-Aqsa (Crédit : Sliman Khader/Flash90)
Un drapeau du Hamas avec en arrière-plan la mosquée Al-Aqsa (Crédit : Sliman Khader/Flash90)

Une ordonnance interdisant le groupe d’aide humanitaire turc, accusé de verser de l’argent au Hamas et aux Frères musulmans a été signée mercredi par le ministre de la Défense, Avigdor Liberman.

Le groupe d’aide humanitaire International Kanadil Institute for Humanitarian Aid and Development basé à Istanbul, est accusé par les autorités israéliennes d’envoyer de l’argent à des organisations qu’Israël qualifie de terroristes.

« La fondation Kanadi est associée au Hamas et aux Frères musulmans. Ces dernières années, elle a été utilisée comme intermédiaire pour financer des projets du Hamas à Jérusalem », a déclaré le porte-parole de Liberman dans un communiqué.

Il a affirmé que le directeur de l’organisation ainsi que de nombreux employés sont étroitement liés au Hamas et aux frères musulmans.

Il y a à peine quelques jours, Israël et la Turquie ont rétabli les relations diplomatiques après des années de relations glaciales. Israël avait critiqué la Turquie et son parti au pouvoir de soutenir le Hamas. Le rétablissement des liens entre les pays a eu lieu malgré le soutien d’Ankara au groupe terroriste.

Ni la Turquie ni l’institut Kanadil n’a réagi à cette nouvelle mesure.

Le ministère avait placé l’institut Kanadil sur liste noire en octobre, selon l’Autorité israélienne du blanchiment d’argent et l’Autorité de l’interdiction du financement du terrorisme, mais l’ordonnance n’a été signée que ce mercredi.

Le ministère de la Défense n’a pas précisé quels étaient les projets à Jérusalem que le groupe finançait pour le Hamas.

Sur son site, l’institut Kanadil liste des projets à Jérusalem dans lequel il est impliqué. Il s’agit notamment de programmes sociaux, de formations à l’emploi, d’éducation, de micro-crédits pour les petites entreprises et les fermes, et l’approvisionnement en matière première pour des artisans.

Le Hamas a été désigné organisation terroriste par Israël, et la branche hiérosolymitaine des Frères musulmans a été interdite en 2007. Le Hamas a été fondé à l’origine comme une ramification des Frères musulmans.

Le groupe terroriste a revendiqué de nombreuses attaques terroristes à Jérusalem au cours de l’année, et notamment une fusillade qui a eu lieu au mois d’octobre à la station de tramway de Givat Hatachmoshet, au cours de laquelle deux Israéliens ont perdu la vie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...