Le ministre de l’Énergie relève l’objectif d’énergies renouvelables pour 2030
Rechercher

Le ministre de l’Énergie relève l’objectif d’énergies renouvelables pour 2030

Yuval Steinitz a défini un nouvel objectif de 30 % d'énergies vertes et compte accélérer le "remplacement du charbon et des polluants par l'énergie solaire et le gaz naturel"

Yuval Steinitz à une session de la commission de la sécurité et des affaires étrangères de la Knesset le 16 octobre 2014 (Crédit Flash90)
Yuval Steinitz à une session de la commission de la sécurité et des affaires étrangères de la Knesset le 16 octobre 2014 (Crédit Flash90)

Le ministre de l’Énergie, Yuval Steinitz, a annoncé lundi que les objectifs en matière d’énergies renouvelables d’ici 2030 avaient officiellement été portés de 17 à 30 %.

Cela signifie qu’au cours de la prochaine décennie, des installations solaires seront construites pour produire l’équivalent de toute l’électricité produite aujourd’hui, a-t-il écrit sur Facebook.

Yuval Steinitz, qui entame son deuxième mandat de ministre de l’Énergie, affirme, sans expliquer comment les chiffres seront atteints, que « l’importance environnementale est le remplacement du charbon et des polluants par l’énergie solaire et le gaz naturel, ce qui entraînera une réduction de 93 % de la pollution atmosphérique et de 50 % des émissions de gaz à effet de serre par habitant ».

Israël est récemment devenu un exportateur de gaz naturel, bien qu’il pompe le type de gaz non renouvelable que l’on trouve dans les grands fonds marins, et non du biométhane renouvelable.

Le ministre a subi de fortes pressions pour relever l’objectif de 17 % d’énergies renouvelables fixé dans le cadre des accords de Paris, ainsi que des critiques pour avoir présenté le gaz naturel – qu’il défend vigoureusement – comme étant propre, étant donné qu’il s’agit également d’un combustible fossile qui pollue, bien que dans une moindre mesure que le charbon.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...