Rechercher

Le ministre des Communications renonce à la réforme des « téléphones casher »

Shlomo Karhi abandonne les mesures visant à intégrer les téléphones sans accès à Internet dans le marché des télécoms et retarde le projet de suppression des services 2G et 3G

Le ministre des Communications Shlomo Karhi à la Knesset le 2 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre des Communications Shlomo Karhi à la Knesset le 2 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le nouveau ministre des Communications, Shlomo Karhi, a annoncé mardi, après avoir rencontré les chefs de faction du parti haredi, qu’il allait annuler les réformes du gouvernement précédent visant à intégrer les consommateurs ultra-orthodoxes dans le marché de la téléphonie mobile.

Ces réformes portaient sur les téléphones dits « casher », utilisés par de nombreux membres de la communauté ultra-orthodoxe qui ne souhaitent pas avoir un accès non filtré à Internet. Les téléphones casher sont dépourvus de fonctionnalités telles que les navigateurs web et les applications de messagerie. Ils sont proposés à des tarifs plus avantageux car ils ne sont utilisés que six jours par semaine, et leurs numéros de téléphone sont composés de sorte qu’ils se distinguent des numéros associés aux smartphones ordinaires.

Le prédécesseur de Karhi, Yoaz Hendel, avait mis en œuvre une réforme qui permettait aux détenteurs de forfaits de téléphone casher de conserver leur numéro de téléphone personnel lorsqu’ils changeaient d’opérateur, et avait également adopté des réglementations afin que les cartes SIM utilisées dans les téléphones casher puissent également être utilisées dans les téléphones ordinaires.

Les réglementations précédentes auraient conduit à l’invalidation du forfait téléphonique casher de l’utilisateur en cas de changement.

Les réformes ont été violemment combattues par les législateurs haredi, qui ont affirmé que Hendel tentait d’imposer un mode de vie plus moderne à la communauté ultra-orthodoxe. Elle a conduit à plusieurs émeutes massives de la part d’extrémistes haredi, qui ont incendié des magasins d’électronique à Jérusalem et à Bnei Brak où des téléphones portables ordinaires étaient vendus.

Dans sa déclaration annonçant le retrait des réformes de Hendel, Karhi a souligné sa détermination à engager un dialogue « respectueux » avec les dirigeants politiques ultra-orthodoxes, contrairement à la tentative de son prédécesseur d' »imposer un changement de style de vie à toute une communauté ».

Le ministre des Communications Yoaz Hendel visi e le musée des Antiquités du Gush Etzion, le 8 décembre 2020. (Crédit : Gershon Elinson/FLASH90)

Ce revirement est le dernier exemple en date du nouveau gouvernement israélien, dominé par l’extrême droite et les ultra-orthodoxes, qui revient sur des réformes adoptées par le gouvernement précédent, auxquelles s’oppose la communauté haredi.

Dimanche, le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, a demandé aux fonctionnaires du ministère d’annuler les augmentations de taxes sur les articles en plastique à usage unique et les boissons sucrées, produits de base de nombreux foyers haredi.

Lors de sa rencontre avec Yitzhak Goldknopf et Moshe Gafni de Yahadout HaTorah, ainsi qu’avec Aryeh Deri, président du Shas, Karhi a également discuté des démarches en cours pour retirer progressivement les appareils 2G et 3G du marché afin de faire de la place pour davantage d’antennes-relais pour la 4G et la 5G.

Les réformes de Hendel prévoyaient l’arrêt des services 2G et 3G à partir de cette semaine, ce qui aurait posé problème aux téléphones casher qui dépendent principalement de ces réseaux à faible bande passante.

Karhi a annoncé que le passage à la 4G et à la 5G se poursuivrait, mais que la désactivation des appareils 2G et 3G serait retardée de six mois afin de donner plus de temps aux utilisateurs ultra-orthodoxes pour faire la transition.

« J’ai l’intention d’annuler ce changement dans les prochains jours. Pour mettre en œuvre cette politique, je prévois de nommer Elad Malka comme nouveau directeur-général du ministère. »

Le nouveau ministre des Communications, Shlomo Karhi, arrivant pour une photo de groupe du nouveau gouvernement à la résidence présidentielle, à Jérusalem, le 29 décembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Malka a précédemment exprimé son soutien à la privatisation de la chaîne publique israélienne Kan et même à la fermeture du ministère des Communications.

Dans une chronique publiée dans Makor Rishon le mois dernier, intitulée « Fermer la chaîne publique ? », Malka avait affirmé que le problème de Kan n’était pas son budget, mais « qu’elle est en train d’anéantir le marché privé ».

Malka est le fondateur d’un groupe de lobbying « Our Interest – Your Lobby » à la Knesset, qui appelle à rendre les marchés plus compétitifs. Avant cela, il était à la tête de l’organisation israélienne Media Watch, qui examine les politiques liées aux médias. Il a également été membre du conseil de Jérusalem et est considéré comme un libéral dans les rangs du Likud.

Le nouveau ministre des Communications a aussi déclaré qu’il allait faire avancer les plans visant à « conduire le marché des communications vers un marché libre et compétitif ».

Karhi avait exprimé le mois dernier son soutien à la fermeture des divisions d’information de la chaîne publique israélienne Kan et de la radio de l’armée.

« La télévision doit tout inclure. Nous devons permettre aux différentes voix, qui font de nous ce que nous sommes, d’être entendues. Il y a encore des voix qui ne sont pas assez entendues dans les médias israéliens », avait déclaré Karhi.

Il avait ajouté qu’il avait l’intention de « renforcer l’expansion de la présence juive » en Cisjordanie. « Nous devons leur fournir l’infrastructure nécessaire pour le faire. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.