Le Mossad aurait rencontré Mohamed Morsi la veille de son investiture
Rechercher

Le Mossad aurait rencontré Mohamed Morsi la veille de son investiture

Selon un journaliste égyptien, Morsi, alors président, aurait déclaré qu'Israël n'était pas un ennemi

Capture d'image de la télévision égyptienne montrant le président déchu Mohamed Morsi derrière le grillage d'une cage pendant son procès, le 28 janvier 2014 au Caire 
(Crédit : Télévision égyptienne/AFP)
Capture d'image de la télévision égyptienne montrant le président déchu Mohamed Morsi derrière le grillage d'une cage pendant son procès, le 28 janvier 2014 au Caire (Crédit : Télévision égyptienne/AFP)

Un représentant du Mossad, l’agence d’espionnage israélienne, a secrètement rencontré Mohammed Morsi, des Frères musulmans, la veille de son investiture comme président égyptien en 2012, a révélé un journaliste égyptien.

Selon la radio militaire, le journaliste a obtenu une copie du compte-rendu de la rencontre, rédigé en hébreu par l’agent du Mossad. L’espion y affirme que la réunion fut facilitée par des membres de l’administration américaine, qui y ont assisté.

Morsi aurait ensuite déclaré à l’Israélien qu’il n’avait aucune intention de couper les liens entre l’Égypte et l’Etat juif, et qu’il ne considérait pas le pays, avec lequel Le Caire a signé un accord de paix en 1979, comme un ennemi.

Le journaliste, Walid Majdi, n’a pas révélé comment il avait obtenu le document.

Dans une interview en avril 2013 avec Al-Jazeera, Morsi avait souligné l’engagement de l’Egypte envers les accords de paix signés avec Israël, comme une expression de la « libre volonté des Egyptiens », mais avait ajouté que la paix ne pourrait exister tant que les Palestiniens étaient privés de leurs droits.

« Le traité de paix avec Israël indique clairement : ‘une paix juste et totale pour les nations de la région’. J’en réfère au peuple palestinien. Où est la paix juste et totale pour le peuple palestinien ? ».

L'ancien président égyptien Mohamed Morsi, lors de son discours à l'assemblée générale de l'ONU (Crédit : capture d'écran Youtube/RT)
L’ancien président égyptien Mohamed Morsi, lors de son discours à l’assemblée générale de l’ONU (Crédit : capture d’écran Youtube/RT)

Morsi, le premier président élu démocratiquement dans l’histoire égyptienne, a été déposé en juillet 2013 par le général Abdel Fattah al-Sissi, qui est devenu président en juin 2014.

En juin, Morsi a été condamné à la prison à vie pour avoir communiqué des secrets d’Etat au Qatar.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...