Rechercher

Le Musée de la Shoah de Montréal va déménager dans le quartier juif de Mont-Royal

Le musée sera transféré d’ici 2025 dans le quartier historique du Mont-Royal, qui abritait autrefois des Juifs ayant quitté l’Europe après la Shoah

Une vue du futur site du Musée de l'Holocauste de Montréal sur le boulevard Saint-Laurent. (Crédit ; Dominic Lavoie via JTA)
Une vue du futur site du Musée de l'Holocauste de Montréal sur le boulevard Saint-Laurent. (Crédit ; Dominic Lavoie via JTA)

JTA — Le Musée de la Shoah de Montréal, qui a ouvert ses portes en 1979, emménagera sur un nouveau site de 80 millions de dollars dans le quartier juif historique de la ville, dans le quartier de Plateau Mont-Royal, d’ici 2025.

Le Plateau Mont-Royal est un centre créatif pour les hipsters et les artistes, à proximité de restaurants branchés, de librairies indépendantes, du Gay Village au sud, et du quartier de la Petite Italie au nord, .

Cet endroit a été le foyer de plusieurs communautés d’immigrants au Canada, y compris des Juifs qui ont quitté l’Europe après la Shoah. Le quartier de Mile End abrite toujours une grande population juive.

Sarah Fogg, responsable du marketing, de la communication, et des relations publiques pour le musée, a déclaré à la Jewish Telegraphic Agency que « cette région était une plaque tournante importante pour beaucoup ». « Les survivants se souviennent très bien d’avoir visité la bibliothèque publique juive, la YMHA [Young Men’s Hebrew Association], le grand parc « Fletcher’s field » aux alentours de Plateau Mont-Royal. »

L’emplacement actuel du musée, à environ sept kilomètres de son futur emplacement sur le boulevard Saint-Laurent, raconte l’histoire des survivants qui sont venus au Canada après la Seconde Guerre mondiale. En plus des expositions itinérantes et virtuelles et des programmes publics, le musée propose des formations aux enseignants dans tout le Canada.

Le nouveau musée, bien plus spacieux que le précédent, comprendra un auditorium de 150 places, et permettra la tenue d’un plus grand nombre d’événements. Il permettra également l’exposition de très nombreux éléments parmi ceux de la collection du musée qui compte près de 13 500 objets et la création d’un espace particulier pour des expositions destinées aux familles.

« Le nouveau musée comporte de nombreuses caractéristiques qui nous permettront d’amplifier ce que nous faisons déjà et de créer de nouvelles possibilités pour l’information des visiteurs, ce qui est impossible dans notre espace actuel », a déclaré Sarah Fogg.

Le gouvernement du Québec participe à hauteur de 20 millions de dollars au coût de l’édifice, le solde restant étant financé par des donateurs privés. Le musée organise actuellement un concours international d’architecture pour sélectionner le concepteur du futur bâtiment.

« À une époque marquée par une montée de l’antisémitisme, du racisme et de la discrimination contre les minorités… le nouveau Musée sera un pôle d’attraction, il sera accueillant pour tous, ce sera un lieu de rassemblement », a déclaré Daniel Amar, directeur du musée, dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...