Le négociateur en chef des Palestiniens testé positif au Covid-19
Rechercher

Le négociateur en chef des Palestiniens testé positif au Covid-19

Depuis le début de la pandémie, quelque 39 500 cas de coronavirus, dont 335 décès, ont été recensés en Cisjordanie

Le négociateur palestinien Saeb Erekat prend la parole lors de la conférence de "Haaretz" et du New Israel Fund à New York, le 13 décembre 2015. (Crédit : Amir Levy / Flash90)
Le négociateur palestinien Saeb Erekat prend la parole lors de la conférence de "Haaretz" et du New Israel Fund à New York, le 13 décembre 2015. (Crédit : Amir Levy / Flash90)

Le négociateur en chef des Palestiniens, Saëb Erekat, atteint de problèmes pulmonaires chroniques, a été diagnostiqué positif au coronavirus, a annoncé jeudi soir l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Erekat, l’une des figures palestiniennes les plus connues à l’étranger, a « été infecté par le Covid-19 », a indiqué dans un communiqué l’OLP, en précisant que l’homme politique avait pris une pause de ses engagements au vu des circonstances.

Âgé de 65 ans et atteint de fibrose pulmonaire, M. Erekat avait subi en 2017 une greffe du poumon dans un hôpital américain avant de reprendre ses activités.

Secrétaire général de l’OLP et proche du président palestinien Mahmoud Abbas, Saëb Erekat a participé à de nombreuses discussions pour une tentative de règlement du conflit israélo-palestinien, et a encore multiplié ces dernières semaines les déclarations contre la normalisation des relations entre Israël et des pays du Golfe sans paix préalable entre les Palestiniens et l’Etat hébreu.

La semaine dernière, le numéro 2 du Hamas, mouvement terroriste palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza, Saleh al-Arouri, avait lui aussi été testé positif au coronavirus et placé en isolement.

Ce diagnostic était tombé quelques jours après sa participation à des pourparlers en Turquie entre la direction du Hamas, qui contrôle Gaza, et celle du Fatah de Mahmoud Abbas, qui siège en Cisjordanie, afin d’en arriver à une réconciliation des factions palestiniennes.

Depuis le début de la pandémie, quelque 39 500 cas de coronavirus, dont 335 décès, ont été recensés en Cisjordanie, territoire où vivent 2,8 millions de Palestiniens, et environ 3 750 cas, incluant 24 décès, dans la bande de Gaza, langue de terre peuplée de deux millions de Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...