Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Le nombre de tirs de roquettes depuis Gaza en forte baisse depuis le 7 octobre – armée

Alors que l'opération terrestre contre le Hamas progresse, le nombre de sirènes activées dans les villes israéliennes a considérablement diminué

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des roquettes tirées depuis le nord de Gaza en direction d'Israël, le 30 octobre 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Des roquettes tirées depuis le nord de Gaza en direction d'Israël, le 30 octobre 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)

À la sixième semaine de la guerre menée par Israël contre le Hamas à Gaza, les attaques à la roquette contre les communautés israéliennes ont considérablement diminué, selon les données disponibles.

Plus de 3 000 roquettes ont été tirées sur Israël au cours des premières heures de l’assaut meurtrier du Hamas, le 7 octobre, fournissant une couverture aux milliers de terroristes qui ont franchi la frontière de Gaza pour entrer dans le sud d’Israël, où ils ont massacré des civils et tué des soldats par centaines.

Israël a déclaré la guerre et s’est lancé dans une campagne aérienne et terrestre contre le groupe terroriste, dans le but déclaré de le chasser du pouvoir à Gaza. Depuis lors, on estime que 7 000 roquettes ont été tirées, bien qu’à un rythme beaucoup plus lent.

Au cours des premiers jours de la guerre, le sud et le centre d’Israël ont été inondés de roquettes en provenance de la bande de Gaza, obligeant les habitants à se réfugier dans des abris plusieurs fois par jour. Les roquettes ont touché des maisons et blessé ou tué des civils.

Aujourd’hui, un peu plus de cinq semaines plus tard, ce n’est plus le cas.

Selon les données du commandement du Front intérieur de Tsahal, 3 523 alertes ont été activées entre le 7 et le 14 octobre (la grande majorité des alertes ont été causées par des tirs de roquettes, mais plusieurs attaques de drones et quelques alertes concernant des infiltrations présumées ont aussi été enregistrées).

Au cours de la deuxième semaine de la guerre, du 15 au 21 octobre, le commandement du Front intérieur a émis 818 alertes ; au cours de la semaine du 22 au 28 octobre, il a émis 802 alertes ; et au cours de la semaine du 29 octobre au 4 novembre, il a émis 582 alertes.

Au cours des sept derniers jours, du 5 au 12 novembre, il a émis 455 alertes, poursuivant ainsi la tendance à la baisse.

Selon Tsahal, cela provient du fait que le Hamas stocke des roquettes en vue d’une longue guerre, mais aussi du fait que le groupe terroriste a du mal à lancer des attaques depuis le nord de la bande de Gaza, où l’armée israélienne a pris le contrôle de vastes étendues de territoire.

Des roquettes tirées depuis la bande de Gaza vers Israël, le 16 octobre 2023. (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)

Selon les données des Tsahal publiées le 9 novembre, environ 12 % des roquettes tirées depuis la bande de Gaza par le Hamas – soit des centaines de tirs – ont échoué et sont tombées à l’intérieur de l’enclave. On ignore combien d’entre elles ont fait des victimes dans la bande de Gaza, qui ne dispose pas de systèmes d’alerte ni d’abris, contrairement à Israël où ils sont omniprésents.

Certaines alertes ont été déclenchées ces dernières semaines en raison d’attaques lancées depuis le Liban, soit par le Hezbollah, soutenu par l’Iran, soit par des factions palestiniennes alliées.

En outre, les rebelles houthis du Yémen, soutenus par l’Iran, ont revendiqué plusieurs tentatives d’attaques au missile qui ont envoyé les habitants d’Eilat, la ville la plus au sud d’Israël, se mettre à l’abri. Aucun de ces missiles n’a atteint sa cible, et plusieurs d’entre eux sont tombés en Égypte et en Jordanie, tandis que d’autres ont été interceptés par Israël, les États-Unis et l’Arabie saoudite.

Le 10 novembre, un drone qui aurait été lancé depuis la Syrie s’est écrasé sur une école à Eilat, provoquant une forte explosion. L’explosion n’a pas fait de blessés graves, malgré la présence d’une quarantaine d’élèves dans l’école à ce moment-là.

En réponse à ces tirs de roquettes sans précédent, Tsahal a déclaré la semaine dernière que, pour la première fois, toutes les défenses aériennes d’Israël – le Dôme de fer à courte portée, la Fronde de David et le Patriot à moyenne portée, et l’Arrow à longue portée – étaient actives en même temps.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.