Le nouveau fonds d’aide à la Cisjordanie financera 20 % des nouveaux hôtels des implantations
Rechercher

Le nouveau fonds d’aide à la Cisjordanie financera 20 % des nouveaux hôtels des implantations

5,5 millions de NIS sur les 82 millions accordés seront alloués au développement du tourisme au-delà de la Ligne verte

Construction dans l'implantation de Tekoa, en Cisjordanie, le 7 septembre 2014. Illustration. (Crédit : Flash90)
Construction dans l'implantation de Tekoa, en Cisjordanie, le 7 septembre 2014. Illustration. (Crédit : Flash90)

Une partie du nouveau fonds d’aide financière doté de plusieurs millions de shekels par le gouvernement pour les implantations en Cisjordanie sera utilisée pour financer jusqu’à 20 % des coûts de construction de nouveaux hôtels au-delà de la Ligne verte, a annoncé dimanche le ministère du Tourisme.

Dimanche, le cabinet a approuvé l’allocation de 82 millions de shekels (19,5 millions d’euros) de suppléments budgétaires à la Cisjordanie, dont 5,5 millions (1,3 millions d’euros) pour y encourager le tourisme.

« Après des années d’essais, pour la première fois, le ministère du Tourisme fournira un soutien financier à la construction d’hôtels dans les principales zones touristiques de Judée et Samarie », a annoncé le ministère dans un communiqué, en utilisant le nom biblique de la Cisjordanie.

Selon le communiqué, une hausse du nombre de visiteurs en Cisjordanie ces dernières années a nécessité la construction de nouveaux hôtels, et les nouvelles entreprises de la région ne sont pas éligibles aux mêmes bénéfices accordés aux nouveaux projets d’hôtels construits en Israël.

« Le financement administratif attribué aux implantations de Judée et Samarie sera initialement équivalent à celui donné aux zones situées à l’intérieur de la Ligne verte, comme elles apparaissent sur la carte de la loi sur l’encouragement à l’investissement du capital. A ce jour, ces implantations ne se qualifient pas pour des financements similaires », est-il écrit dans le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...