Le pape canonise une Juste parmi les nations suédoise
Rechercher

Le pape canonise une Juste parmi les nations suédoise

Mary Elizabeth Hesselblad avait caché 60 juifs pendant la Seconde Guerre mondiale dans son couvent de Rome

Le pape François dirige une messe pour la canonisation de Marie Elisabeth Hesselblad  et Stanislas de Jésus et Marie au Vatican, le 5 juin 2016. (Crédit : AFP/ALBERTO PIZZOLI)
Le pape François dirige une messe pour la canonisation de Marie Elisabeth Hesselblad et Stanislas de Jésus et Marie au Vatican, le 5 juin 2016. (Crédit : AFP/ALBERTO PIZZOLI)

Le pape François a canonisé dimanche la religieuse suédoise Marie Elisabeth Hesselblad (1870-1957), luthérienne convertie au catholicisme, près de cinq mois avant la visite œcuménique qu’il effectuera dans ce pays scandinave.

La ministre de la Culture Alice Bah-Kuhnke et quelque 250 pèlerins catholiques suédois étaient présents sur la place Saint-Pierre.

Marie Elisabeth Hesselblad, restauratrice de la congrégation des « brigittines », est née en 1870 au sein d’une famille luthérienne de 13 enfants. Elle part très jeune travailler aux Etats-Unis pour soutenir financièrement sa famille, comme de nombreux paysans suédois, et travaille à New York comme infirmière.

En 1902, elle se convertit au catholicisme et reçoit le baptême. Arrivée à Rome deux ans plus tard, elle entre chez les carmélites où elle prend, avec une permission spéciale du pape Pie X, l’habit des « brigittines », l’ordre fondé par la Suédoise sainte Brigitte en 1363, un siècle et demi avant la naissance de la Réforme.

Elisabeth Hesselblad a reconstitué l’ordre à Rome en 1911, et en Suède en 1923, avec un grand souci constant de l’unité des chrétiens. Elle meurt à Rome en 1957, à l’âge de 87 ans.

C’est le pape Jean-Paul II qui avait lancé le processus conduisant à sa canonisation. Béatifiée en avril 2000, elle fut déclarée « Juste parmi les Nations » en 2004 pour avoir sauvé 60 juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, à Rome.

François effectuera, le 31 octobre et le 1er novembre, une visite en Suède, pays très sécularisé, où il participera, à Lund, à l’invitation de la Fédération luthérienne mondiale, à une commémoration œcuménique pour le prochain 500e anniversaire de la Réforme protestante de Martin Luther, qui sera célébré en 2017.

La canonisation d’Elisabeth Hesselblad a une portée limitée en Suède, pays de 150 000 catholiques seulement.

La cérémonie a été néanmoins retransmise en direct sur la 2e chaîne publique SVT2 et la principale chaîne privée TV4.

Dimanche matin, le pape a également canonisé le père Jan Papczyński, en religion Stanislas de Jésus et Marie (1631-1701), considéré quant à lui comme un éminent représentant de l’école polonaise de spiritualité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...