Le philanthrope Sheldon Adelson, décédé à 87 ans, sera enterré en Israël
Rechercher

Le philanthrope Sheldon Adelson, décédé à 87 ans, sera enterré en Israël

"Il était le plus fier des Juifs, qui voyait dans l'État d'Israël la réalisation d'une promesse historique à un peuple unique et méritant", a déclaré son épouse Miriam

Sheldon Adelson (Crédit :  Ethan Miller/Getty Images/AFP)
Sheldon Adelson (Crédit : Ethan Miller/Getty Images/AFP)

Le magnat et philanthrope juif de Las Vegas Sheldon Adelson est mort à l’âge de 87 ans, selon sa femme.

« C’est avec une douleur insupportable que j’annonce la mort de mon mari, Sheldon G. Adelson, des complications d’une longue maladie », a déclaré Miriam Adelson.

« Il était le plus fier des Juifs, qui voyait dans l’État d’Israël non seulement la réalisation d’une promesse historique à un peuple unique et méritant, mais aussi un cadeau du Tout-Puissant à l’humanité tout entière », dit-elle.

Principal donateur des causes républicaines, Adelson a fait don de plus de 250 millions de dollars aux candidats du parti républicain et aux super PAC depuis 2015. Ce montant englobe les 1,6 million de dollars que les Adelson ont donné à la campagne de Trump, ainsi que les 10 millions de dollars qu’ils ont donnés à America First Action en 2018, comme le montrent les dossiers de la FEC. Lors des élections de 2020, le couple Adelson a également versé 75 millions de dollars dans un nouveau super PAC qui a attaqué le candidat démocrate Joe Biden.

Il a connu un succès fulgurant dans le monde des affaires avant de devenir l’un des bienfaiteurs les plus influents du parti républicain et une figure clé de la philanthropie et de la politique israéliennes.

Le président américain Donald Trump (à droite) tape sur le bras de Sheldon Adelson, directeur général de la Las Vegas Sands Corporation et méga-donateur républicain, avant de s’exprimer lors du sommet national du Israeli American Council [Conseil Israélien Américain] à Hollywood, en Floride, le 7 décembre 2019. (Patrick Semansky/AP)
Adelson était un partisan de Netanyahu et le fondateur du journal pro-Netanyahu Israel Hayom.

Né à Boston le 4 août 1933, Sheldon Gary Anderson a grandi dans le quartier Dorchester de cette même ville du nord-est des Etats-Unis. Il est le fils d’un chauffeur de taxi, d’origine juive d’Ukraine et de Lituanie, et d’une tenancière d’un atelier de tricot, immigrée d’Angleterre.

Sheldon Adelson manifeste très jeune une fibre entrepreneuriale.

Selon l’American-Israeli Cooperative Enterprise (AICE), organisation destinée à resserrer les liens entre les Etats-Unis et Israël, Sheldon Adelson aurait commencé sa carrière dans les affaires à l’âge de 12 ans en empruntant 200 dollars à son oncle pour pouvoir vendre des journaux à Boston.

Quatre ans plus tard, en 1948, il lui emprunte 10 000 dollars – une coquette somme pour l’époque – afin de lancer une entreprise de distributeurs automatiques de bonbons.

Il a fréquenté le City College de New York, mais n’a pas obtenu son diplôme. Son passage dans une école pour devenir sténographe judiciaire n’a pas rencontré plus de succès, pas plus que son passage dans l’armée américaine.

C’est dans les années 1960 qu’il commence à faire fortune grâce à une entreprise de voyages charter.
Ce n’est qu’à l’âge de 55 ans que le « serial entrepreneur » entre dans le secteur des casinos, en 1989, lorsque lui et ses partenaires achètent le Sands Hotel & Casino à Las Vegas pour 128 millions de dollars.

Avant sa mort, il possédait plus de la moitié de l’empire du jeu de 14 milliards de dollars (ventes), avec des casinos à Las Vegas, à Singapour et à Macao, en Chine, selon le Magazine Forbes.

Mardi, sa fortune était estimée à 35 milliards de dollars (28,7 Mds d’euros), selon la même source qui l’avait aussi classé 28e au rang des milliardaires 2020.

Outre les généreuses donations au parti républicain américain, M. Adelson a beaucoup œuvré en faveur de la communauté juive.

Sheldon and Miriam Adelson (Photo: Union 20)
Sheldon et Miriam Adelson en 2012 (Crédit : Union 20)

Il avait créé avec sa femme la Fondation Adelson dont « le but principal » est « de renforcer l’État d’Israël et le peuple juif », selon le site internet de l’organisation.

Le grand donateur s’est rarement exprimé publiquement, mais dans une chronique du Washington Post de 2016 soutenant Trump, il a défendu son droit d’opinion. « Bien qu’étant le petit-fils d’un mineur de charbon gallois et le fils d’un chauffeur de taxi de Boston, j’ai eu la remarquable expérience de faire partie de près de 50 entreprises différentes au cours de plus de 70 ans de carrière », a-t-il écrit.

« Alors, dites-moi que je ne suis pas assez un républicain assez conservateur ou que je suis trop belliciste sur Israël ou quoi que vous pensiez, mais je pense que j’ai gagné le droit de parler de succès et de leadership ».

Le milliardaire américain Sheldon Adelson (L) rencontre Benjamin Netanyahu lors d’une cérémonie au Palais des Congrès de Jérusalem, le 12 août 2007. (Flash90)

Sa société a relevé dans son communiqué le côté visionnaire de M. Adelson qui, dans l’industrie du tourisme, est l’artisan des complexes hôteliers intégrés.

« A Las Vegas, Macao et Singapour, la vision de M. Adelson pour les complexes intégrés a transformé le secteur, changé la trajectoire de l’entreprise qu’il a fondée et repensé le tourisme sur chacun de ces marchés », a-t-elle commenté.

« Son impact sur l’industrie sera éternel », a-t-elle estimé.

Le magnat des casinos, dont le groupe détient notamment deux luxueux complexes hôteliers sur le Strip de Las Vegas – The Venetian and The Palazzo – et des casinos à Macao et Singapour, avait très largement oeuvré en faveur de l’actuel président républicain.

Plus récemment, en septembre 2020, Sheldon Adelson avait acheté la résidence officielle de l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël, située à Herzilya Pitouach, la banlieue huppée du nord de Tel-Aviv.

Tout un symbole : certains observateurs y ont vu une façon de sceller à jamais le transfert de la résidence de l’ambassadeur américain à Jérusalem.

Une réception pour le Jour de l’Indépendance à la résidence de l’ambassadeur des États-Unis à Herzliya en 2017. (Ambassade des États-Unis)

En Israël, sa générosité a amplement bénéficié à Benjamin Netanyahu par le biais du quotidien gratuit Israel Hayom que M. Adelson a fondé en 2007 et qui est aujourd’hui l’un des plus diffusés en Israël.

C’est là-bas que Sheldon Adelson sera enterré, indique le communiqué.

Une cérémonie commémorative devrait ensuite se tenir à Las Vegas « à une date ultérieure », a enfin précisé le groupe Sands.

Il laisse derrière lui six enfants issus de ses deux mariages et 11 petits-enfants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...