Le président chypriote annule sa venue en Israël en raison du rebond épidémique
Rechercher

Le président chypriote annule sa venue en Israël en raison du rebond épidémique

Nicosie indique que la visite de Nicos Anastasiades a été repoussée en raison de la hausse des cas de coronavirus, alors que Chypre se prépare à ouvrir la saison touristique

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'entretient avec le président chypriote Nicos Anastasiades à la Résidence du Président à Jérusalem, alors que le président Reuven Rivlin accueille une quarantaine de dirigeants mondiaux dans le cadre du Forum mondial sur la Shoah, le 22 janvier 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'entretient avec le président chypriote Nicos Anastasiades à la Résidence du Président à Jérusalem, alors que le président Reuven Rivlin accueille une quarantaine de dirigeants mondiaux dans le cadre du Forum mondial sur la Shoah, le 22 janvier 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le président chypriote Nicos Anastasiades a annulé une visite prévue à Jérusalem la semaine prochaine, l’île méditerranéenne faisant part de son inquiétude face à l’augmentation du nombre de cas de coronavirus en Israël.

Nicos Anastasiades devait se rendre en Israël mardi pour discuter énergie, tourisme et tensions avec la Turquie, mais il a décidé de reporter sa visite à une date non précisée, a annoncé jeudi un porte-parole du gouvernement, selon le Cyprus Mail.

Kyriacos Kousios a déclaré que celui-ci s’était entretenu avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu jeudi et avait décidé de repousser son déplacement en raison de l’épidémie.

Il n’y a pas eu de confirmation de la part des responsables israéliens.

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis et d’autres ministres grecs, ainsi que le ministre des Affaires étrangères allemand Heiko Maas se sont rendus en Israël pendant la pandémie.

Les gens se rassemblent sur la plage Mackenzie dans la ville côtière de Larnaca sur l’île méditerranéenne de Chypre, le 23 mai 2020. (Crédit : Etienne TORBEY / AFP)

Lors de la visite, M. Netanyahu a déclaré qu’Israël prévoyait de rouvrir ses frontières au tourisme avec la Grèce et Chypre à partir du 1er août.

Les Israéliens avaient déjà commencé à retourner à Chypre au début de ce mois, devenant les premiers touristes à visiter l’île alors qu’elle rouvrait ses frontières aux voyageurs provenant de pays présentant un taux d’infection relativement faible.

Cependant, le 11 juin, Chypre a retiré Israël dans la catégorie des pays à faible risque, ce qui signifie que les Israéliens souhaitant visiter l’île à partir du 19 juin devront subir un test trois jours avant de prendre un vol et devront être munis d’un certificat de santé spécial, selon le Financial Mirror.

Les personnes appartenant à la catégorie de risque la plus faible n’ont pas besoin d’être dépistées ou mises en quarantaine à leur arrivée à partir du 20 juin.

Jeudi, Nicosie a confirmé le placement d’Israël et a ajouté d’autres pays dans la catégorie, plaçant l’État juif au même niveau que l’Italie et la France, entre autres, lesquelles sont durement touchées.

En mai, Israël a vu le nombre de nouvelles infections quotidiennes tomber à quelques dizaines seulement, mais a depuis connu une résurgence majeure de la Covid-19, avec des centaines de nouveaux cas chaque jour.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...