Le prince de Monaco distingué pour ses excuses pour la Shoah
Rechercher

Le prince de Monaco distingué pour ses excuses pour la Shoah

En 2015, le prince avait reconnu le rassemblement et la déportation par son pays de 66 Juifs en 1942

Le Prince Albert II de Monaco, au centre, a reçu une médaille du président de l'ECTR  Moshe Kantor, à gauche, et de Tony Blair, le 6 mars 2018 (Autorisation : ECTR)
Le Prince Albert II de Monaco, au centre, a reçu une médaille du président de l'ECTR Moshe Kantor, à gauche, et de Tony Blair, le 6 mars 2018 (Autorisation : ECTR)

Un think-tank prestigieux sur la tolérance comprenant d’anciens leaders européens a remis un prix mardi au prince Albert II de Monaco pour, entre autres, les excuses présentées au nom de son pays pour les maltraitances faites aux Juifs pendant l’Holocauste.

Le Conseil européen sur la tolérance et la réconciliation a remis sa médaille européenne de la Tolérance au Prince Albert II de Monaco.

En 2015, le prince avait reconnu le rassemblement et la déportation par son pays de 66 Juifs en 1942.

« Vous avez trouvé le courage et la sagesse politiques de vous attaquer ouvertement à une histoire douloureuse et à des souvenirs difficiles », a déclaré Moshe Kantor, chef du Congrès juif européen et président du Conseil, aux côtés de l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair.

En réponse, le prince a juré de continuer à oeuvrer en faveur de la commémoration de la Shoah « non seulement en tant que chef d’Etat mais tout simplement en tant qu’être humain ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...