Le rabbin Saul Leeman, qui a défilé aux côtés de Martin Luther King, meurt à 100 ans
Rechercher

Le rabbin Saul Leeman, qui a défilé aux côtés de Martin Luther King, meurt à 100 ans

Le leader des congrégations conservatrices de Rhodes Island avait participé à la célèbre marche de Montgomery en 1965

Le rabbin Abraham Joshua Heschel (deuxième à droite), lors de la marche à Selma avec le Révérend Martin Luther King, Jr., Ralph Bunche, le républicain John Lewis, le révérend Fred Shuttlesworth et le révérend CT Vivian. (Crédit : Autorisation de Susannah Heschel)
Le rabbin Abraham Joshua Heschel (deuxième à droite), lors de la marche à Selma avec le Révérend Martin Luther King, Jr., Ralph Bunche, le républicain John Lewis, le révérend Fred Shuttlesworth et le révérend CT Vivian. (Crédit : Autorisation de Susannah Heschel)

Le rabbin Saul Leeman, un ancien chef des congrégations conservatrices de Rhode Island et du Massachusetts, et un militant pour la protection des droits civiques qui a participé à la célèbre marche de Selma à Montgomery, en Alabama, en 1965, est mort à l’âge de 100 ans.

Leeman, qui a servi au Cranston Jewish Center à Rhode Island et plus tard au Temple Shalom à Medford, dans le Massachusetts, est décédé le 5 avril.

Le Providence Journal a déclaré que sa mort « a rompu un lien entre Rhode Island et l’ère des droits civils, et entre les communautés juive et noire ».

Élevé à Brooklyn à New York, Leeman était diplômé du Brooklyn College et du Yeshiva University’s Teachers Institute. Il a été ordonné au séminaire théologique juif, où il a ensuite obtenu un doctorat en études bibliques. Avant de venir à Rhode Island, Leeman a aidé à fonder le centre communautaire israélien de Levittown à Long Island, une banlieue de New York construite après la Seconde Guerre mondiale pour les anciens combattants.

Dans un entretien de 1996 accordé au Providence Journal, Leeman a évoqué le jour où il a rejoint le révérend Martin Luther King Jr. et des milliers d’autres pour la marche de 54 milles qui a débuté le 21 mars 1965, de Selma à la capitale de l’État de l’Alabama pour défendre le droit de vote. C’était la deuxième des deux marches organisées ce mois-là. La première a été bloquée par les soldats de l’État et la police locale qui ont battu les manifestants alors qu’ils traversaient le pont Edmund Pettus de Selma.

La deuxième marche a été protégée par des centaines de gardes nationaux fédérés de l’Alabama et des agents du FBI.

« Nous pourrions dire que nous n’avons pas bénéficié de l’hospitalité du Sud », s’est remémoré Leeman.

« Pendant que nous marchions, il y avait des troupes fédérales de chaque côté de la route, avec leurs fusils à portée de main. Il y avait des hélicoptères qui volaient au-dessus. Nous nous avions le sentiment d’être en territoire ennemi ».

Leeman a servi deux mandats en tant que président du Conseil des rabbins de Rhode Island et a été membre du comité de traduction de la Bible hébraïque (Kethubim) pour la Société de publication juive.

L’épouse de Leeman, dont le mariage a duré 68 ans, Dr. Elsie Leeman, et son fils, Michael sont décédés avant lui. Il laisse derrière lui ses enfants et leurs conjoints : Deborah et Peter Robbins, Joel et Sara, et David et Ramona, sept petits-enfants et trois arrière-arrière-petits-enfants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...