Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

Le Royaume-Uni va effectuer des vols au dessus de Gaza pour localiser les otages

Après le 7 octobre, Downing Street avait déclaré qu'au moins 12 ressortissants britanniques avaient été tués dans l'attaque et que cinq autres étaient portés disparus

Des manifestants brandissent des pancartes avec la photo d'Omer Shem Tov, 21 ans, lors d'une manifestation pour demander la libération des otages détenus à Gaza depuis l'attaque du 7 octobre, à Tel Aviv, le 2 décembre 2023. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)
Des manifestants brandissent des pancartes avec la photo d'Omer Shem Tov, 21 ans, lors d'une manifestation pour demander la libération des otages détenus à Gaza depuis l'attaque du 7 octobre, à Tel Aviv, le 2 décembre 2023. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)

Le Royaume-Uni va effectuer des vols de surveillance au-dessus d’Israël et de Gaza pour aider à localiser les otages retenus par le mouvement terroriste islamiste palestinien Hamas, a annoncé le ministère de la Défense britannique.

« Depuis les attaques terroristes du 7 octobre 2023 contre Israël, le gouvernement britannique travaille avec ses partenaires dans toute la région pour obtenir la libération des otages, y compris des ressortissants britanniques, qui ont été enlevés », écrit le ministère dans un communiqué publié samedi soir.

« La sécurité des ressortissants britanniques est notre priorité absolue », ajoute-t-il.

« Pour soutenir les opérations de libération d’otages, le ministère britannique de la Défense effectuera des vols de surveillance au-dessus de la Méditerranée orientale, y compris dans l’espace aérien au-dessus d’Israël et de Gaza », indique le ministère.

Ces avions « ne seront pas armés » et « n’auront pas de rôle de combat », précise-t-il. Ils auront « pour seule mission de localiser les otages ». « Seules les informations relatives à la libération d’otages seront transmises aux autorités compétentes chargées de la libération d’otages ».

Le Hamas a « condamné » dimanche dans un communiqué ce qu’il a appelé « la participation de l’armée britannique à la guerre génocidaire contre le peuple palestinien ». « Nous appelons la Grande-Bretagne à revenir » sur cette décision, ajoute le texte.

Quelque 240 personnes ont été enlevées le 7 octobre lors de l’attaque barbare sans précédent du Hamas dans le sud d’Israël, puis emmenées dans la bande de Gaza.

Une trêve de sept jours a permis la libération d’une centaine d’otages entre les mains du Hamas contre celle de 240 prisonniers palestiniens détenus en Israël pour atteinte à la sécurité.

Mais près de 140 personnes sont encore détenues dans la bande de Gaza, selon les autorités israéliennes, soit par des factions terroristes soit par des civils.

Londres n’a pas indiqué combien de Britanniques sont retenus en otage.

Après le 7 octobre, Downing Street avait déclaré qu’au moins 12 ressortissants britanniques avaient été tués dans l’attaque et que cinq autres étaient portés disparus.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.