Le terroriste présumé de Givat Assaf arrêté après une chasse à l’homme d’un mois
Rechercher

Le terroriste présumé de Givat Assaf arrêté après une chasse à l’homme d’un mois

Asem Barghouti, qui aurait commis la fusillade meurtrière à un arrêt de bus, a été appréhendé au domicile d'un complice présumé

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les frères Asem (G) et Salih (D) Barghouti lors d'un rassemblement à Kobar après leur libération de prison israélienne, en avril 2018. (Capture d'écran : Twitter)
Les frères Asem (G) et Salih (D) Barghouti lors d'un rassemblement à Kobar après leur libération de prison israélienne, en avril 2018. (Capture d'écran : Twitter)

Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté le Palestinien soupçonné d’avoir commis un attentat terroriste meurtrier dans le centre de la Cisjordanie, le mois dernier, mettant un terme à une chasse à l’homme qui aura duré plusieurs semaines.

Asem Barghouti aurait ouvert le feu à un arrêt de bus, près de l’avant-poste Givat Assaf, situé à proximité de Ramallah, le 13 décembre, tuant deux soldats et blessant grièvement un troisième ainsi qu’une femme, une civile.

Barghouti avait fui les lieux de l’attaque, échappant aux forces israéliennes pendant presque un mois. Il a été capturé dans la village d’Abu Shukheidim, mardi avant l’aube, a annoncé le service de sécurité du Shin Bet.

Selon le Shin Bet, Barghouti aurait également pris part à une autre fusillade le 9 décembre avec son frère, Salih, au cours de laquelle sept Israéliens avaient été blessés, notamment une femme enceinte de sept mois qui avait été grièvement touchée. Le bébé, né en urgence et par césarienne, n’avait pas survécu.

Salih a été tué par les forces de sécurité venues l’arrêter à Kobar, le 12 décembre, dans un échange de coup de feux alors qu’il tentait de fuir.

Selon le Shin Bet, Asem Barghouti « se préparait à commettre d’autres attentats terroristes imminents ».

Une Kalachnikov, plusieurs magasins remplis de munitions et des équipements de vision nocturne ont été retrouvés et saisis pendant l’arrestation, a noté le service de sécurité.

Barghouti a été retrouvé alors qu’il se cachait dans l’habitation d’un complice présumé dans le village d’Abu Shukheidim, situé près de son village natal de Kobar, a signalé le Shin Bet.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...