Le zoo de Jérusalem s’explique après qu’un lion a dévoré un lapin en public
Rechercher

Le zoo de Jérusalem s’explique après qu’un lion a dévoré un lapin en public

Le parc animalier explique que les gros félins sont généralement nourris d'animaux morts derrière des portes fermées, mais le lion a traîné sa nourriture à la vue de tous

Un lion dévore un lapin au zoo de Jérusalem en mars 2021. (Capture d'écran Twitter)
Un lion dévore un lapin au zoo de Jérusalem en mars 2021. (Capture d'écran Twitter)

JTA — Le zoo biblique de Jérusalem a clarifié son protocole alimentaire après que des familles de visiteurs ont vu un lapin se faire dévorer par un lion.

La vidéo de l’incident, qui a été publiée sur Twitter par le journaliste israélien Yossi Eli, montre le lion avaler un lapin blanc. On peut entendre les visiteurs du zoo s’interroger sur ce repas.

Le zoo biblique propose d’observer des animaux qui vivaient du temps de la Bible, ainsi que d’autres espèces.

« Le zoo biblique est dévenu National Geographic », a tweeté Eli, correspondant à Jérusalem pour la Treizième chaîne. « Les enfants dans le zoo ont été abasourdis de voir un lion dévorer un lapin en plein jour… Les parents étaient choqués. »

Le zoo a publié un communiqué expliquant que les lions sont généralement nourris avec des animaux morts une fois le zoo fermé mais que cette fois-ci, le lion a emmené sa nourriture devant le public.

« Les lions asiatiques qui sont au zoo, une espèce en voie de disparition, font partie d’un programme mondial de conservation », a indiqué le zoo dans un communiqué, selon Eli. « Les lions dans le zoo sont nourris avec des proies qui ne sont plus vivantes, que le zoo reçoit d’un fournisseur. Pour épargner les âmes sensibles, les lions ne sont pas nourris face au public. Dans ce cas précis, le lion a emmené sa proie dans la section visible de son enclos. »

Plusieurs Israéliens ont souligné sur Twitter qu’il n’y avait rien de choquant à ce qu’un lion mange de la viande. Certains ont fait le lien avec un livre pour enfant très connu en Israël : « Le lion qui aimait les fraises », par Tirza Atar, qui parle d’un lion qui croit aimer les fraises, mais qu’une fois qu’il les goûte, les trouve dégoûtantes.

« Cela aurait été un drôle de crossover si le lapin s’appelait Fraise », a tweeté un utilisateur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...