Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

L’Egypte et la Turquie nomment des ambassadeurs, première depuis dix ans

Ces nominations marquent un rapprochement entre Abdel Fattah al-Sissi et son homologue turc, rompues lorsque Sissi, alors ministre de la Défense, avait renversé Mohamed Morsi

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, à droite, rencontre son homologue turc Mevlut Cavusoglu au palais Tahrir au Caire, en Égypte, le 18 mars 2023. (Crédit : Amr Nabil/AP)
Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, à droite, rencontre son homologue turc Mevlut Cavusoglu au palais Tahrir au Caire, en Égypte, le 18 mars 2023. (Crédit : Amr Nabil/AP)

L’Egypte et la Turquie ont annoncé mardi qu’elles avaient nommé des ambassadeurs dans leurs pays respectifs pour la première fois depuis dix ans, dernier signe en date du réchauffement de leurs relations diplomatiques.

Les ministères des Affaires étrangères au Caire et à Ankara ont fait état de « l’amélioration des relations diplomatiques » entre les deux pays « au niveau des ambassadeurs », ajoutant que l’Egyptien Amr Elhamamy avait été nommé à Ankara et le Turc Salih Mutlu Sen au Caire.

Cette mesure témoigne de « la volonté mutuelle de développer les relations bilatérales », ont-ils ajouté dans deux communiqués distincts.

Ces nominations marquent un rapprochement entre le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, et son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan.

Les relations ont été rompues il y a dix ans lorsque M. Sissi, alors ministre égyptien de la Défense, avait renversé son prédécesseur islamiste, Mohamed Morsi, un allié de la Turquie faisant partie du mouvement des Frères musulmans.

A l’époque, M. Erdogan avait déclaré qu’il ne dialoguerait jamais avec « quelqu’un » comme M. Sissi, qui est devenu en 2014 président de la nation la plus peuplée du monde arabe.

Les premiers signes d’un dégel des relations sont apparus en mai 2021, lorsqu’une délégation turque s’est rendue en Egypte pour discuter d’une éventuelle normalisation.

En novembre, les deux dirigeants se sont serrés la main au Qatar, poignée de main qualifiée par la présidence égyptienne de nouveau départ dans les relations bilatérales.

Ils se sont ensuite entretenus par téléphone après le séisme meurtrier qui a frappé la Turquie et la Syrie en février.

Si les relations ont longtemps été tendues, les échanges commerciaux se sont poursuivis entre les deux Etats. En 2022, la Turquie était le premier importateur de produits égyptiens, pour un montant total de quatre milliards de dollars.

Des désaccords demeurent toutefois, la Turquie accueillant de nombreux journalistes arabes opposés à leurs gouvernements, en particulier des Egyptiens proches des Frères musulmans, qui ont été déclarés hors-la-loi par Le Caire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.