L’Egypte ne compterait plus qu’une vingtaine de juifs – à la recherche de leur passé
Rechercher

L’Egypte ne compterait plus qu’une vingtaine de juifs – à la recherche de leur passé

Est-ce la dernière génération des juifs d'Egypte, une des plus vieilles communautés du monde ? Une association veut préserver cet héritage

Un montage montrant les objets juifs saisis en Egypte le 17 août 2017 (Crédit :  Facebook)
Un montage montrant les objets juifs saisis en Egypte le 17 août 2017 (Crédit : Facebook)

Au lendemain de la création de l’Etat d’Israël, puis de la Guerre des Six Jours, les juifs s’enfuirent des pays arabes où leur survie était menacée. L’Egypte de Naser, qui fut le fer de lance de la Guerre des Six Jours, connut un exode massif des Juifs au lendemain de la défaite égyptienne.

Selon le journal The Economist une vingtaine de juifs à peine résideraient encore en Egypte, qui comptait encore 80 000 âmes avant la Seconde Guerre mondiale.

Une vingtaine certes, mais qui a décidé de faire revivre, si ce n’est la communauté, au moins la mémoire, en créant des centres culturels qui recenseront entre autres choses, les milliers de livres que recèlent les sous-sols des douze anciennes synagogues.

Une initiative aidée par un regain d’intérêt pour l’héritage juif de l’Egypte exprimé par différents pans de la société.

En 2015, un feuilleton télévisé, « Le quartier juif » dépeignait les Juifs sous un angle positif.

Le mois dernier enfin, le ministère des Antiquités égyptien a commencé à travailler sur un projet de 6 millions de dollars afin de restaurer le toit de la synagogue d’Alexandrie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...