L’enseignement en ligne pour les élèves de primaire et collège se termine jeudi
Rechercher

L’enseignement en ligne pour les élèves de primaire et collège se termine jeudi

Les vacances d'été et d'automne seront raccourcies ; les enseignants parviennent à un accord avec le ministère des Finances, obtiendront un congé payé jusqu'après Pessah

Des élèves arrivent à l'école primaire Hadar de Kfar Yona, le 12 mars 2020. (Crédit : Chen Leopold/Flash90)
Des élèves arrivent à l'école primaire Hadar de Kfar Yona, le 12 mars 2020. (Crédit : Chen Leopold/Flash90)

L’apprentissage en ligne pour les élèves des écoles primaires et secondaires cessera jeudi, cinq jours seulement après son début en raison de l’épidémie de coronavirus qui a fermé les écoles de tout le pays.

Le syndicat des enseignants israéliens a conclu un accord avec le ministère des Finances mercredi soir, qui permettra à 180 000 enseignants de bénéficier de congés payés jusqu’à la fin du congé de Pessah en avril.

En échange, le syndicat a accepté de réduire les vacances d’automne de 14 à 10 jours. En outre, les vacances d’été seront raccourcies de neuf jours et le jour de congé accordé pour Lag B’Omer en mai sera également annulé. Si les directives liées au coronavirus exigeant que les écoles restent fermées sont prolongées au-delà de Lag B’Omer, les vacances d’automne seront réduites de deux jours supplémentaires.

À partir de jeudi, les enseignants des écoles primaires et des collèges seront autorisés à poursuivre les cours en ligne de façon volontaire. Le dimanche, lorsque l’apprentissage à distance a commencé, les enseignants avaient été invités à assurer les cours, même s’ils étaient en congé sans solde.

Depuis le début de cette initiative, les parents de tout le pays ont signalé que le système éducatif n’était pas suffisamment préparé pour mettre en œuvre l’apprentissage en ligne à une telle échelle. Le site web utilisé par le ministère de l’Éducation pour administrer les cours a souvent connu des pannes ou a été signalé comme étant très long à charger.

Une école fermée à Hadera, le 13 mars 2020. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

L’accord de mercredi ne couvre pas les lycées où les enseignants ont reçu l’instruction de poursuivre l’apprentissage à distance en ligne jusqu’à ce qu’un accord soit conclu entre leur représentant syndical et le ministère des Finances.

Un accord distinct conclu par le Conseil de l’enseignement supérieur et le ministère des Finances prévoit que le semestre universitaire de printemps sera prolongé pendant les vacances d’été afin de rattraper le temps perdu en raison de l’épidémie. Les cours en ligne pour les étudiants d’universités se poursuivront comme prévu.

Les fonctionnaires du ministère de l’Éducation estiment qu’avec la conclusion de la crise sanitaire, ils subiront des coupes budgétaires importantes qui se traduiront probablement par des réductions de salaire et des licenciements d’enseignants, rapporte le quotidien économique The Marker.

Toutes les écoles du pays ont été fermées depuis jeudi dernier, lorsque le ministère de la Santé a instauré de nouvelles directives interdisant à plus de 100 personnes de se rassembler dans des espaces clos.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...