L’Equateur rend hommage à la première Israélienne à remporter le Prix Nobel
Rechercher

L’Equateur rend hommage à la première Israélienne à remporter le Prix Nobel

L’état d’Amérique du Sud salue Ada Yonath pour avoir aidé à "renforcer les opportunités d’échanges" entre les deux pays

La lauréate du prix Nobel Ada Yonath, professeure à l'institut des sciences Weizmann lors d'une conférence de presse à Rehovot (Crédit : FLASH90)
La lauréate du prix Nobel Ada Yonath, professeure à l'institut des sciences Weizmann lors d'une conférence de presse à Rehovot (Crédit : FLASH90)

RIO DE JANEIRO — Le Congrès National d’Equateur a rendu hommage à une lauréate israélienne du Nobel.

Jeudi, Ada Yonath, qui a remporté le prix Nobel de chimie en 2009, a reçu une médaille scientifique du mérite de la présidente de l’Assemblée nationale, Elizabeth Cabezas, lors de la cérémonie organisée à Quito, selon le journal El Telegrafo.

« L’Assemblée nationale d’Equateur souligne le rôle d’une experte israélienne qui participe dans une rencontre internationale spécifique afin de promouvoir la coopération, de soutenir les échanges pour développer leurs recherches vitales et de renforcer les opportunités d’échanges entre Israël et l’Equateur », pouvait-on lire dans un communiqué sur l’événement.

Yonath, la première femme israélienne à remporter le Prix Nobel parmi 10 lauréats israéliens, a été récompensée pour ses études sur la structure et la fonction du ribosome. Elle a été la première femme à remporter le Nobel de chimie en 45 ans.

Plusieurs officiels et universitaires ont participé à l’événement, y compris l’ambassadeur d’Israël, Edwin Yabo, et le consul Amir Sagron.

Lors de la cérémonie, Yonath a rappelé le travail développé depuis qu’elle était une jeune scientifique et ce que cela a impliqué pour elle de comprendre que le code génétique était interconnecté dans chaque être vivant.

Elle a expliqué qu’il lui a fallu 20 ans pour découvrir comment les antibiotiques fonctionnaient chez les humains, une question fondamentale pour la médecine.

Originaire de Jérusalem, elle a participé au premier Congrès International de Chimie organisé dans le pays d’Amérique du Sud par la Haute Ecole Polytechnique de Chimborazo dans la ville de Riobamba.

Yonath, âgée de 78 ans, a étudié la chimie à l’Université Hébraïque de Jérusalem et a obtenu son doctorat à l’Institut de Science Weizmann, auquel est elle restée associée en tant que chercheuse.

En parallère à son travail en Israël, Yonath a également travaillé pour plusieurs universités européennes et américaines.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...