L’équipe de football palestinienne pose avec la photo du terroriste de Jérusalem
Rechercher

L’équipe de football palestinienne pose avec la photo du terroriste de Jérusalem

Les membres de l’équipe Hilal al-Quds arborent une bannière qui rend hommage au "martyr" et "héros" qu’était Mesbah Abu Sabih, responsable de la mort de deux personnes ce dimanche à Jérusalem

L'équipe de football palestinienne Hilal al-Quds pose avec une bannière qui rend hommage au terroriste palestinien Mesbah Abu Sabih, qui a tué deux Israéliens lors d'une fusillade à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : Facebook)
L'équipe de football palestinienne Hilal al-Quds pose avec une bannière qui rend hommage au terroriste palestinien Mesbah Abu Sabih, qui a tué deux Israéliens lors d'une fusillade à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : Facebook)

Deux jours après la fusillade meurtrière qui a eu lieu dimanche à Jérusalem, les membres de l’équipe de football palestinienne, basée à Jérusalem, posent pour une photo avec un poster qui salue le terroriste qui a tué sur deux personnes.

L’équipe, qui joue dans la Première Ligue de Cisjordanie a posté cette photo sur sa page Facebook jeudi.

On peut y voir les joueurs en train de sourire sur la pelouse du stade international Faisal Al Husseini à Al-Ram en Cisjordanie, tenant une bannière ou apparait Mesbah Abu Sabih, le résident de Silwan à Jérusalem-Est, âgé de 39 ans, et ancien résident d’al-Ram, ainsi qu’une inscription : « Le club Hilal al-Quds pleure la mort du lion d’al-Aqsa [Jérusalem], le martyr et le héros Mesbah Abu Sabih.’

Dans sa fusillade, dimanche, Abu Sabih a tué une habitante de Jérusalem, Levana Malihi, âgée de 60 ans, et un officier de police, le sergent Yossef Kirma, âgé de 29 ans. Il a ensuite été tué lors d’un échange de tirs avec la police.

L’équipe a également rendu hommage à Abu Sabih en observant une minute de silence, selon le site israélien Ynet.

Tamer Obaidat, porte-parole de l’équipe à déclaré à Ynet que la bannière avait été apportée par des fans de l’équipe, scandalisés par la mort d’Abu Sabih, qui ont par la suite diffusé la photo sur les réseaux sociaux. Obaidat a confirmé que les fans ont accepté de retirer la photo, car « elle viole les régulations de la FIFA ».

Levana Malihi, 60 ans, à gauche, et le policier Yosef Kirma, 29 ans, ont été tués pendant une attaque terroriste à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : porte-parole de la police israélienne)
Levana Malihi, 60 ans, à gauche, et le policier Yosef Kirma, 29 ans, ont été tués pendant une attaque terroriste à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : porte-parole de la police israélienne)

L’attaque de dimanche a marqué une rupture dans l’accalmie qui régnait dans la capitale après une vague de violence qui aura duré une année. La plupart des attaques au couteau, des fusillades et des attaques à la voiture-bélier ont eu lieu à Jérusalem et en Cisjordanie.

Les responsables craignaient une reprise de ce type d’attaques avec la saison des fêtes juives qui a commencé au début du mois.

Octobre 2015 marque le début de plusieurs mois d’attaques quasi-quotidiennes qui ont couté la vie à au moins 34 israéliens et plus de 200 palestiniens. Selon les autorités israéliennes, ces derniers ont été tués durant les attaques qu’ils menaient.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...