L’équipe saoudienne de football en Cisjordanie pour la première fois
Rechercher

L’équipe saoudienne de football en Cisjordanie pour la première fois

Certains pays, comme le Liban et l'Egypte, refusent encore de disputer des matchs avec les Palestiniens à domicile en raison de la politique israélienne

Des Palestiniens accueillent l'équipe nationale de football d'Arabie Saoudite à Ramallah, en Cisjordanie, le dimanche 13 octobre 2019. (AP Photo / Majdi Mohammed)
Des Palestiniens accueillent l'équipe nationale de football d'Arabie Saoudite à Ramallah, en Cisjordanie, le dimanche 13 octobre 2019. (AP Photo / Majdi Mohammed)

L’équipe nationale de football de l’Arabie saoudite est arrivée dimanche en Cisjordanie, une première qui dénote un changement de politique du royaume à l’égard d’Israël, auprès duquel toute équipe se rendant dans les Territoires palestiniens doit obtenir une autorisation.

Les pays arabes ont historiquement fait du règlement de la question palestinienne la condition d’une normalisation avec Israël, et l’Arabie saoudite n’entretient pas de relations diplomatiques officielles avec l’Etat hébreu.

Mais au cours des dernières années, des clubs et des sélections de la plupart des pays arabes ont joué dans les Territoires palestiniens et donc demandé des autorisations auprès des autorités israéliennes.

Certains pays, comme le Liban et l’Egypte, refusent encore de disputer des matchs avec les Palestiniens à domicile.

Dimanche, l’équipe saoudienne est entrée en Cisjordanie par la frontière jordanienne contrôlée par Israël.

« Nous sommes très heureux de votre présence, vous êtes sur votre terre. C’est vrai qu’il s’agit de football mais votre arrivée réjouit le peuple palestinien », a déclaré le président palestinien Mahmoud Abbas en recevant le président de la Fédération saoudienne de football et la délégation officielle, selon l’agence de presse officielle Wafa.

La visite de l’équipe saoudienne divise dans les Territoires palestiniens. Certains y voient une forme de « normalisation » dans les relations entre les pays arabes et Israël, d’autres évoquent une victoire historique pour le football palestinien.

« La visite de la sélection saoudienne ne va pas à l’encontre des critères du boycott (…), à condition qu’il n’y ait aucun lien lors de la visite avec l’Etat d’occupation ou ses institutions », a expliqué à l’AFP Nada Hussein, coordinatrice du Comité national palestinien pour le boycott d’Israël.

Le match, qui se jouera mardi à Al-Ram, une ville située près de Jérusalem en Cisjordanie, est le premier match de l’équipe saoudienne pour les éliminatoires pour la zone Asie de la Coupe du monde 2022.

Il y a quatre ans, un match similaire entre les deux équipes s’était tenu en Jordanie à la demande de Ryad qui ne souhaitait pas que son équipe se rende en Cisjordanie.

Le 3 octobre, une première équipe de football provenant du Maroc a par ailleurs remporté un match contre le club palestinien Hilal al-Quds, avant la venue de la sélection nationale du royaume.

L’Arabie saoudite ne reconnaît pas officiellement Israël et a régulièrement apporté son soutien aux Palestiniens. Mais il est largement admis que les deux pays ont noué dans le secret des liens au sujet de l’Iran, leur ennemi commun.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...