Israël en guerre - Jour 196

Rechercher
"Ce sont des athlètes, pas juste des personnes handicapées"

Les 35 athlètes israéliens des Jeux olympiques spéciaux visent l’or à Berlin

Fort du soutien du gouvernement qui a reconnu du groupe au début de l'année comme fédération sportive, le président dit : "Nous sommes plus qu'enthousiastes, plus que motivés"

  • Les membres de la délégation israélienne des Jeux olympiques spéciaux de 2023 rencontrent la présidente du Comité olympique israélien et ancienne médaillée Yael Arad (au centre), le 8 juin 2023. (Crédit : Ben Melnik)
    Les membres de la délégation israélienne des Jeux olympiques spéciaux de 2023 rencontrent la présidente du Comité olympique israélien et ancienne médaillée Yael Arad (au centre), le 8 juin 2023. (Crédit : Ben Melnik)
  • Des athlètes des Jeux olympiques spéciaux participent à une compétition de tennis de table lors des Jeux nationaux israéliens d'octobre 2022. (Crédit : Autorisation)
    Des athlètes des Jeux olympiques spéciaux participent à une compétition de tennis de table lors des Jeux nationaux israéliens d'octobre 2022. (Crédit : Autorisation)
  • Avital Naveh, nageuse des Jeux olympiques spéciaux, reçoit une médaille des mains du président de l'organisation, Moshe Ya'alon, lors des jeux nationaux d'octobre 2022. (Crédit : Autorisation)
    Avital Naveh, nageuse des Jeux olympiques spéciaux, reçoit une médaille des mains du président de l'organisation, Moshe Ya'alon, lors des jeux nationaux d'octobre 2022. (Crédit : Autorisation)
  • L'équipe israélienne de football féminin des Jeux olympiques spéciaux pose pour une photo le 5 juin 2023. (Crédit : Ben Melnik)
    L'équipe israélienne de football féminin des Jeux olympiques spéciaux pose pour une photo le 5 juin 2023. (Crédit : Ben Melnik)
  • Le cycliste Avi Elbaz des Jeux olympiques spéciaux participe aux Jeux nationaux en octobre 2022. (Crédit : Autorisation)
    Le cycliste Avi Elbaz des Jeux olympiques spéciaux participe aux Jeux nationaux en octobre 2022. (Crédit : Autorisation)
  • Les anciens athlètes olympiques israéliens Yael Arad (à gauche), Sagi Muki (deuxième à partir de la droite) et Hanna Minenko (à droite) posent pour une photo avec les cyclistes des Jeux olympiques spéciaux Tal Golani (au centre) et Noga Koren, le 8 juin 2023. (Crédit : Ben Melnik)
    Les anciens athlètes olympiques israéliens Yael Arad (à gauche), Sagi Muki (deuxième à partir de la droite) et Hanna Minenko (à droite) posent pour une photo avec les cyclistes des Jeux olympiques spéciaux Tal Golani (au centre) et Noga Koren, le 8 juin 2023. (Crédit : Ben Melnik)

Trente-cinq athlètes israéliens répartis dans sept disciplines représentent l’État juif aux Jeux olympiques spéciaux de Berlin, qui ont débuté samedi.

Les concurrents venus de tout le pays, et souffrant d’handicaps cognitifs divers, se disputeront, jusqu’au 25 juin, des médailles en athlétisme, en judo, en natation, en cyclisme, en tennis de table, en football et en bowling. Ils rejoignent les 7 000 athlètes du monde entier qui s’affronteront dans la capitale allemande dans les différentes divisions en fonction de leurs capacités.

« Nous sommes plus qu’enthousiastes, plus que motivés, le moral est au beau fixe – nous avons reçu un soutien extraordinaire de la part de nombreux partenaires ici en Israël », a déclaré Sharon Levy-Blanga, directrice générale de l’association Special Olympics Israel, quelques jours avant le départ de la délégation.

Si cela fait déjà 30 ans qu’Israël envoie une délégation aux Jeux, c’est la première fois que l’organisation Special Olympics Israel obtient le statut de fédération sportive officielle auprès du ministère de la Culture et des Sports. Cette reconnaissance s’accompagne d’un soutien financier d’environ 500 000 shekels.

« C’est la toute première fois de leur vie qu’ils obtiennent un statut qui les reconnaît pour ce qu’ils sont – des athlètes, et pas seulement des personnes handicapées », a déclaré Levy-Blanga.

D’après elle, la reconnaissance par le gouvernement de Special Olympics Israel comme une fédération sportive officielle aux côtés du Comité olympique israélien et du Comité paralympique israélien a été obtenue au début de l’année après un long travail de lobbying.

Sharon Levy-Blanga, PDG de Special Olympics Israel, lors d’un événement à Yanuh-Jat, le 24 octobre 2022. (Crédit : Autorisation)

Les démarches en vue d’obtenir cette reconnaissance ont été lancées sous le précédent ministre de la Culture, Chili Tropper (HaMahane HaMamlahti), avec l’aide du député de Yesh Atid Simon Davidson, lui-même ancien président de l’Association israélienne de natation. Elles ont débouché au début de l’année avec l’intervention du ministre de la Culture et des Sports, Miki Zohar, du Likud.

Moshe Yaalon, ancien chef de l’armée israélienne et ex-ministre de la Défense, préside l’organisation depuis un an et a également contribué à l’obtention de cette nouvelle désignation. Dans un communiqué, M. Yaalon a déclaré que les athlètes de la délégation « prouvent que l’esprit humain peut surmonter toutes les limites ».

Certains des athlètes israéliens de cette année ont déjà remporté des médailles, parmi lesquels la nageuse Avital Naveh, 44 ans, qui a remporté une médaille d’or au 100 m quatre nages et une médaille de bronze au 100 m dos aux Jeux de 2019 à Abou Dhabi. Gilad Kalishov, 32 ans, qui a remporté deux médailles de bronze en natation il y a quatre ans, revient également aux Jeux, mais dans la discipline du bowling. Le judoka Levav Barkan, qui a remporté une médaille d’argent à Abou Dhabi, visera l’or cette année.

Avital Naveh, nageuse des Jeux olympiques spéciaux, reçoit une médaille des mains du président de l’organisation, Moshe Yaalon, lors des jeux nationaux d’octobre 2022. (Crédit : Autorisation)

Quatorze des membres de la délégation font partie de la toute première équipe israélienne de football féminin à participer aux Jeux olympiques spéciaux, entraînée par l’ancienne joueuse vedette Silvi Jan.

Plusieurs athlètes israéliens concourent dans des sports « unifiés », qui voit concourir en équipe de deux des personnes avec et sans déficience intellectuelle. Cette année, Israël envoie des athlètes en tennis de table et en bowling.

« Nous essayons de faire passer le message au grand public, d’éduquer la communauté, que la victoire ne se joue pas seulement au niveau du plus fort et du plus faible », a confié Levy-Blanga. « Nos athlètes sont considérés comme ‘faibles’ par la société, mais ils nous aident à gagner. »

L’équipe israélienne de football féminin des Jeux olympiques spéciaux pose pour une photo le 5 juin 2023. (Crédit : Ben Melnik)

L’un des binômes de la délégation de cette année est la joueuse de bowling Rivi Cohen, 38 ans, qui participe aux Jeux olympiques spéciaux depuis des années et a pris part aux Jeux de 2011 et 2015, avec Hana Duanis, 62 ans, ancienne championne nationale israélienne de bowling. Du côté des plus jeunes, Sonia Yanushuk, 19 ans, joueuse de tennis pour les Jeux olympiques spéciaux, et Lior Revach, 16 ans, qui joue dans la division nationale des adolescents en Israël.

« Alors que toute notre vie nous avons cru que nous venions en aide aux personnes handicapées, la donne est en train de changer et nous affirmons aujourd’hui que ce sont ces personnes handicapées qui nous rendent service, car la victoire est unifiée », a déclaré M. Levy-Blanga. « Il n’est plus question de nous et d’eux ; il est question de travailler ensemble et de gagner en équipe unifiée. »

En 2019, les athlètes israéliens ont remporté 19 médailles aux Jeux olympiques spéciaux d’Abou Dhabi, dont quatre médailles d’or. Levy-Blanga est convaincue que la délégation fera aussi bien, voire mieux, cette année.

« Nous avons une équipe de cyclisme très forte, une équipe de natation très forte, mais je pense que toutes les disciplines sportives ramèneront une médaille », a-t-elle déclaré.

Le cycliste Avi Elbaz des Jeux olympiques spéciaux participe aux Jeux nationaux en octobre 2022. (Crédit : Autorisation)

Bien que les Jeux olympiques spéciaux soient axés sur l’inclusion, les Jeux de 2019 ont été entachés par le refus des athlètes syriens et libanais d’affronter leurs homologues israéliens, un phénomène qui se répète à tous les niveaux du sport international.

Levy-Blanga espère que cela ne se reproduira pas cette année : « Les Jeux olympiques spéciaux sont au-delà de la politique ».

Special Olympics Israel organise des programmes tout au long de l’année et envoie des athlètes à d’autres compétitions internationales. Quelque 3 500 athlètes participent à ces activités, dont les premiers Jeux olympiques spéciaux nationaux qui se sont déroulés l’année dernière en Galilée.

Pour Levy-Blanga, ce financement et cette reconnaissance accrus devraient se traduire par un changement d’attitude positif.

« Sans le soutien du gouvernement, qui a dit ‘nous vous croyons, vous êtes des athlètes… vous êtes une partie importante de la société’, cela n’aurait pas été possible », a-t-elle déclaré. « Ce n’est qu’en s’appuyant sur une politique et une législation que l’on peut changer les mentalités de fond en comble.

Les anciens athlètes olympiques israéliens Yael Arad (à gauche), Sagi Muki (deuxième à partir de la droite) et Hanna Minenko (à droite) posent pour une photo avec les cyclistes des Jeux olympiques spéciaux Tal Golani (au centre) et Noga Koren, le 8 juin 2023. (Crédit : Ben Melnik)

C’est la première fois que les athlètes représentent officiellement l’État d’Israël aux Jeux olympiques spéciaux, et plus que cela, selon Levy-Blanga, ils participent ainsi à la lutte pour les droits fondamentaux.

« La cause, c’est qu’ils méritent d’avoir un emploi, d’étudier, de choisir leur lieu de vie et de faire du sport près de chez eux ; chaque club devrait pouvoir les accueillir », a-t-elle déclaré.  » C’est je pense, le message le plus important, pour quand ils rentreront chez eux ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.