Les attaques terroristes en Israël en août sont au plus bas niveau depuis mars 2015
Rechercher

Les attaques terroristes en Israël en août sont au plus bas niveau depuis mars 2015

Août a été le premier mois avec moins de 100 attaques ; le nombre d’incidents à Jérusalem a baissé de 50 % depuis juillet

Les forces de sécurité israéliennes près du corps d'un attaquant jordanien sur la scène d'une attaque au couteau porte de Damas, à Jérusalem, le 16 septembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Les forces de sécurité israéliennes près du corps d'un attaquant jordanien sur la scène d'une attaque au couteau porte de Damas, à Jérusalem, le 16 septembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le nombre d’attaques terroristes en Israël est descendu à 93 en août, le bilan mensuel le plus bas depuis mars 2015, et la première fois qu’il est passé sous la barre de 100 incidents depuis lors.

Le nombre d’attaques à Jérusalem a chuté à 13 en août, presque la moitié des 24 incidents qui se sont produits en juillet, a communiqué le Shin Bet dans son dernier rapport mensuel en date publié cette semaine. En tout, le nombre d’attaques terroristes en Israël a baissé de 8 % en août, des 101 incidents enregistrés le mois précédent.

Sept Israéliens ont été blessés dans les attaques d’août, dont trois victimes d’attaques au couteau et deux autres blessés par bombes. Les autres victimes ont été blessées par un engin explosif et des jets de pierres. Trois des incidents ont impliqué de mortiers tirés depuis la bande de Gaza sous contrôle du Hamas, mais sans faire de blessés. Il n’y a pas eu de morts par des attaques terroristes en août.

Le 1er juillet, pourtant, le rabin Miki Mark a été assassiné dans une attaque terroriste dans l’implantation de Cisjordanie d’Otniel, dans laquelle trois de membres de sa famille ont également été blessé. L’attaque mortelle a eu lieu juste après le meurtre le 30 juin d’Hallel Yaffa Ariel, âgée de 13 ans et poignardée à mort dans son propre lit de l’implantation de Kiryat Arba.

Des attaques émanant de Cisjordanie et la bande de Gaza ont commencé à augmenter en août 2015, avec 171 attaques enregistrées, avant d’augmenter fortement en septembre et octobre de cette année avec 223 et 620 attaques recensées dans ces deux mois respectivement. Le nombre global d’attaques a commencé à diminuer sensiblement en novembre 2015, avec 365. La diminution s’est prolongée au cours de mois suivants avec 246 attaques en décembre, 169 en janvier, 155 en février et 123 en mars.

Le 9 octobre, deux Israéliens ont été tués et au moins six blessés lorsqu’un terroriste palestinien a ouvert le feu à un arrêt de tramway de Jérusalem.

Mercredi, un enfant palestinien a été tué au sud de la bande de Gaza dans un incident qui a été mis sur le compte de l’armée israélienne selon une source médicale locale, mais dont Israël a déclaré qu’il était lié à aucune action de la part de ses forces armées.

Abdullah Nasser Atwa Abu Mdeif a été abattu d’une balle dans le dos mardi soir dans la zone d’al-Qarrara de Khan Yunis, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé du Hamas Ashraf al-Qidra à l’agence de presse palestinienne Ma’an, ajoutant que sa mort était due à des tirs de l’armée.

Yoav Mordechai, le coordinateur de Tsahal des activités du gouvernement dans les territoires, a écrit dans un communiqué que l’enfant était certainement mort d’une balle perdue tirée dans un mariage sur la zone.

Des centaines de Palestiniens sont morts à la suite de l’escalade des attaques terroristes l’année dernière, la plupart a été tuée alors qu’ils perpétraient des attaques terroristes ou dans des affrontements avec l’armée israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...