Israël en guerre - Jour 254

Rechercher

Les chauffeurs des bus Egged font une pause de trois heures contre les violences

Cette grève a touché Jérusalem, Haïfa et Rehovot où des agressions ont récemment eu lieu ; la compagnie dénonce une grève "irresponsable"

Des bus électriques Egged à leur station de recharge à Jérusalem lors de la cérémonie de lancement, le 3 septembre 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Des bus électriques Egged à leur station de recharge à Jérusalem lors de la cérémonie de lancement, le 3 septembre 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Les chauffeurs de bus appartenant à la société Egged ont organisé un débrayage dimanche en tout début de journée – une action qui a immobilisé les bus dans certains quartiers de Jérusalem, à Haïfa et à Rehovot – pour protester contre les violences commises à leur encontre.

Les responsables d’Egged, qui est la plus grande firme de transports du pays, ont condamné cette grève qui a perturbé le service dès 4h30 du matin et pour environ trois heures.

« Le syndicat de la Histadrout et la commission des travailleurs d’Egged se sont prêtés à des intimidations délirantes et irresponsables, nuisant sans raison probable et apparente à des dizaines de milliers de passagers à l’heure la plus courue de toute la semaine », a commenté Egged dans un communiqué.

« Nous faisons tout pour arrêter cette action inacceptable contre les passagers d’Egged », a ajouté le communiqué.

La grève a touché trois bureaux régionaux d’Egged, sur des lignes où des agressions contre les chauffeurs ont été récemment enregistrées.

« Nous présentons nos excuses pour les désagréments posés aux passagers mais nous ne pouvons pas rester indifférents face à l’incapacité des responsables de l’entreprise à s’attaquer aux violences contre les chauffeurs et autres problématiques », a indiqué un communiqué émis par le syndicat de la Histadrout.

Des passagers montant à bord d’un bus Egged à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Nati Shohat / Flash90)

Le communiqué a noté que les perturbations avaient été entraînées par « des réunions d’information » organisées entre chauffeurs et chefs de la commission des travailleurs. Ces réunions ont eu lieu jusqu’à 5h30 et le service a graduellement repris à 6h45.

Il y a eu de multiples agressions contre les chauffeurs de bus et contre les employés des entreprises de transport, en majorité de la part des passagers. Certains incidents portaient sur les prix des billets et d’autres ont concerné des actes de vandalisme et autres formes de mauvais comportement.

Au début de la semaine, la ministre des Transports, Miri Regev, a annoncé un plan visant à construire des parois de verre autour des sièges des chauffeurs, par mesure de sécurité, dans tous les nouveaux véhicules des transports publics. Mais le plan n’a pas évoqué les milliers de bus qui sont d’ores et déjà en service.

La ministre des Transports Miri Regev donne une conférence de presse à Jérusalem, le 19 avril 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Regev a aussi indiqué qu’elle faisait la promotion de régulations et de législations qui entraîneraient des sanctions pour les auteurs de violences s’en prenant aux employés qui œuvrent à assurer les services de transport public.

Le site d’information Walla a cité une victime présumée de violences, qui a été identifiée sous le nom de Hanya, et qui est conductrice de bus dans la région de Haïfa.

Haniya a indiqué qu’elle avait été bousculée par un passager après avoir tenté de réclamer les 5,5 shekels qu’il n’avait pas versés en montant dans son autobus.

« Une ambulance m’a emmenée aux urgences. J’arrivais à peine à respirer. Mais je suis revenue au travail. Je ne peux pas m’empêcher de penser à ce qui est arrivé mais il faut que je puisse répondre aux besoins de mes filles », a-t-elle commenté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.