Les chefs israéliens Assaf Granit et Uri Navon décrochent une étoile Michelin
Rechercher

Les chefs israéliens Assaf Granit et Uri Navon décrochent une étoile Michelin

Shabour a ouvert fin 2019 et a été fermé la majeure partie du temps en raison de la pandémie de coronavirus, mais a obtenu sa distinction pendant sa courte période d'activité

Assaf Granit, l'un des trois propriétaires et fondateurs du célèbre restaurant Machneyuda de Jérusalem. (Crédit :  Machneyuda)
Assaf Granit, l'un des trois propriétaires et fondateurs du célèbre restaurant Machneyuda de Jérusalem. (Crédit : Machneyuda)

Shabour, le restaurant parisien des chefs israéliens Assaf Granit et Uri Navon, a décroché sa première étoile au guide Michelin, une distinction reconnue dans le monde entier.

C’est une première pour le duo israélien, connu pour son célèbre établissement à Jérusalem MachneYuda et son restaurant londonien primé, The Palomar.

Shabour a ouvert fin 2019 et a été fermé la majeure partie du temps en raison de la pandémie de coronavirus, mais s’est hissé au sommet du paysage culinaire de la capitale française pendant sa courte période d’activité.

Le guide a salué le restaurant Shabour pour la « cuisine créative » de Granit ainsi que ses « qualités », citant son « ambiance effrénée, sa décoration brute et apprêtée ».

Granit, qui est copropriétaire d’un certain nombre de restaurants, a déclaré au site Ynet qu’il avait été ému lors de l’annonce de cette première étoile.

« Ce n’est pas habituel. Je n’en reviens pas. C’est formidable », a-t-il commenté. « Pour moi, le plus important, c’est que quatre partenaires israéliens originaires de Jérusalem ont décidé d’ouvrir un restaurant à Paris et qu’ils l’ont fait avec leurs fonds et avec leur vision ».

Le restaurant Shabour d’Assaf Granit à Paris. (Autorisation)

Granit a aussi déclaré que les distinctions du guide Michelin s’étaient adaptées au fil des années et qu’elles étaient toujours aussi pertinentes, malgré le changement survenu dans les attentes de la clientèle des restaurants.

« Le guide, de manière avisée, s’est adapté aux évolutions. Il a réalisé que des plats excellents n’étaient pas exclusivement présents dans des palaces luxueux, avec des nappes et des maîtres d’hôtel. Des expériences impeccables peuvent se vivre dans n’importe quel endroit », a-t-il continué.

Le guide Michelin a été critiqué pour sa décision de distribuer ses étoiles malgré la fermeture des établissements en raison de la pandémie de la COVID-19.

Le patron de cette bible de la restauration, Gwendal Poullennec, a pour sa part défendu les inspections qui ont finalement débouché sur 57 nouvelles étoiles, même si les restaurants français sont largement restés fermés dans le contexte des confinements imposés depuis le printemps.

Gwendal Poullennec, chef du guide Michelin, pose aux abords de la tour Eiffel avec l’édition 2021 du Guide, le 18 janvier 2021 à Paris. (Crédit : AP Photo/Francois Mori)

« C’est une décision importante pour soutenir l’industrie malgré la situation actuelle et peut-être même en raison de la situation actuelle », a déclaré Poullennec.

« Tous les établissements qui ont conservé leurs étoiles, cette année, ou qui en ont gagné sont des restaurants qui le méritent pleinement », a-t-il continué.

Michelin a attiré les critiques pour avoir émis ses verdicts alors même que les chefs accumulaient des pertes de revenu tout en s’efforçant d’adapter leurs menus pour la vente à emporter ou la livraison – et les amoureux de la gastronomie n’ont que peu de chance de pouvoir réserver une table rapidement, avec ou sans obligation du port du masque.

Le classement rival du Guide Michelin, le Best 50, basé en Grande-Bretagne, a pour sa part choisi d’annuler son classement 2020 l’année dernière, tandis que La Liste, un classement français, a déclaré qu’il se contenterait ce mois-ci de rendre hommage aux chefs qui ont continué à travailler pendant la pandémie.

Michelin France a déclaré qu’il n’avait mené ses visites anonymes que pendant une période réduite de six mois – de mai à octobre, quand les restrictions sur les restaurants avaient été allégées – et il qu’il a demandé de l’aide pour ses inspections secrètes à l’international, faisant appel à deux fois plus d’inspecteurs étrangers que ce n’est le cas habituellement.

Michelin a annulé sa cérémonie luxueuse de gala qui était organisée dans le sud-ouest de la France, à Cognac – c’était la première fois qu’elle avait lieu hors de Paris – et l’entreprise a choisi d’annoncer les lauréats 2021 sur YouTube, depuis la Tour Eiffel.

Le guide Michelin compte 28 éditions qui recouvrent 25 pays, même si les distinctions, dans les autres pays, se font à une autre date.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...