Les crimes racistes en hausse de 40 % en Angleterre et au Pays de Galles
Rechercher

Les crimes racistes en hausse de 40 % en Angleterre et au Pays de Galles

12 % des crimes xénophobes commis l'an dernier visaient des Juifs, qui ne représentent pourtant qu'environ 0,5 % de la population

La branche de l'organisation Shomrim sur les lieux d'une attaque antisémite à Stamford Hill, au mois de novembre 2017 (Crédit : Twitter via JTA)
La branche de l'organisation Shomrim sur les lieux d'une attaque antisémite à Stamford Hill, au mois de novembre 2017 (Crédit : Twitter via JTA)

Les crimes motivés par la haine religieuse en Angleterre et au Pays de Galles ont augmenté de 40 % au cours de l’année écoulée, selon un rapport du ministère de l’Intérieur anglais.

Selon le rapport de 2017-18, qui utilise des chiffres officiels de la police, le Evening Standard indique que quelque 52 % des agressions motivées par la haine dirigées contre certains groupes religieux, soit 2 965, visaient des musulmans et 12 %, soit 672, des Juifs.

Il y a eu un total de 94 098 crimes motivés par la haine au cours de la période, soit une augmentation de 17 % par rapport à l’année précédente.

Le nombre de crimes motivés par la haine religieuse a connu la plus forte hausse, avec une augmentation de 5 949 actes en 2016-2017.

Les trois quarts des délits motivés par la haine, soit 71 251, étaient fondés sur la race. Quelque 12 %, soit 11 638, étaient motivés par l’orientation sexuelle des victimes. Environ 8 336, soit 9 % des infractions, avaient pour origine la religion.

Les données montrent que les crimes de haine en Angleterre et au Pays de Galles ont augmenté de près d’un cinquième par rapport à l’année dernière. Selon les chiffres de la police, les crimes motivés par la haine ont plus que doublé depuis 2012-2013, passant de 42 255 à 94 098.

Selon le rapport, 4,8 % de la population se déclare musulmane en Angleterre et au Pays de Galles, et 0,5 % se déclare juive.

Le ministère de l’Intérieur a déclaré que les fortes augmentations en pourcentage pourraient être « dues aux améliorations apportées par la police dans l’identification et l’enregistrement des crimes de haine, et au fait qu’un plus grand nombre de personnes se présente pour signaler ces crimes ».

« Les révélations alarmantes d’aujourd’hui, qui font état d’une augmentation de 40 % des crimes de haine religieuse, doivent servir d’appel urgent à l’action », a déclaré Marie Van der Zyl, présidente du Conseil des députés des Juifs britanniques, selon le Jewish Chronicle.

« Nous tous – leaders religieux, politiciens et médias – devrions aujourd’hui intensifier nos efforts pour éradiquer ce cancer dans notre société. »

Elle a fait observer que les populations les plus souvent visées sont les musulmans et les juifs.

« La communauté juive continuera à travailler de concert avec les musulmans et les personnes de toutes confessions. Nous ne pouvons pas laisser la Grande-Bretagne devenir un endroit où un hijab et une kippa désignent quelqu’un comme une cible », a-t-elle dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...