Les élèves des écoles de New York n’auront plus à argumenter en faveur de l’Holocauste
Rechercher

Les élèves des écoles de New York n’auront plus à argumenter en faveur de l’Holocauste

Un politicien juif demande la démission de la responsable pédagogique qui aurait défendu un devoir demandant une “réflexion critique”

Adolf Hitler pendant les Jeux olympiques de Berlin, en août 1936. (Crédit : capture d'écran YouTube/British Pathé)
Adolf Hitler pendant les Jeux olympiques de Berlin, en août 1936. (Crédit : capture d'écran YouTube/British Pathé)

Un devoir scolaire qui demandait aux élèves d’une école de l’état de New York d’argumenter pour ou contre la solution finale en adoptant le point de vue d’un responsable nazi a été supprimé et ne sera plus donné.

Les élèves d’un lycée du conté d’Oswego ont eu à faire ce devoir, où ils devaient prétendre être membres du parti nazi d’Adolf Hitler, afin d’argumenter pour ou contre la solution finale de l’Holocauste.

« C’est un exercice de développement de votre opinion en sortant de votre zone de confort et en entraînant votre cerveau à trouver les preuves nécessaires à un argument, même s’il est existentiellement et philosophiquement opposé à ce que vous pensez », indiquaient les consignes du devoir.

Deux élèves se sont plaints de l’exercice et ont eu un autre devoir à faire.

https://www.facebook.com/keith.dobson.946/posts/1473876039341622

Mais ces élèves, Archer Shurtliff et Jordan April, ont en plus demandé à l’enseignant et au district scolaire d’interdire définitivement ce devoir, a annoncé le site syracuse.com. Les deux élèves, âgés de 17 ans, ne sont pas juifs.

Lundi, MaryEllen Elia, commissaire du département de l’éducation de New York, a déclaré que le devoir avait été supprimé.

« Depuis que nous avons été informés de l’existence de ce devoir, j’ai travaillé pour déterminer les faits de la situation, a déclaré Elia dans un communiqué. J’ai parlé avec les responsables du district de ce sujet grave. Nous nous sommes accordés pour que ce devoir ne soit plus donné. L’enseignant s’est excusé et le devoir ne sera plus utilisé dans le futur. »

Evan Bernstein, directeur régional pour New York de l’Anti-Defamation League (ADL), a salué le district et Elia, déclarant dans un communiqué qu’il n’existe « aucun devoir susceptible d’être donné à des élèves, qui puisse sous-entendre une perspective équilibrée des horreurs des actions nazies pendant l’Holocauste […]. »

ADL NY Director Evan Bernstein said in a statement yesterday:“There is no assignment that could ever be given to…

Posted by ADL – Anti-Defamation League (New York) on Tuesday, 4 April 2017

« L’idée qu’il soit demandé aux élèves d’avoir une telle réflexion banalise les expériences atroces des victimes et nous sommes ravis que [le devoir] ait été supprimé du programme », a-t-il ajouté.

Dov Hikind, représentant de Brooklyn au sein de l’Assemblée de l’état, a demandé la démission d’Elia, soulignant que la semaine dernière elle avait défendu le devoir, qui demandait une « réflexion critique », selon le New York Daily News.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...