Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Les élus new-yorkais s’engagent à soutenir fermement Israël

La délégation du Congrès a déclaré que Washington continuera à soutenir la défense d'Israël, sans faire mention de la réforme du système judiciaire ou des Palestiniens

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Le chef de la minorité de la Chambre des représentants des États-Unis, Hakeem Jeffries, s'adressant aux dirigeants de la communauté juive, à New York, le 5 février 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)
Le chef de la minorité de la Chambre des représentants des États-Unis, Hakeem Jeffries, s'adressant aux dirigeants de la communauté juive, à New York, le 5 février 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

NEW YORK – Les membres du Congrès américain de l’État de New York ont exprimé un soutien ferme à Israël lors d’une réunion avec des dirigeants juifs dimanche, dans un contexte de tension entre l’administration Biden et le nouveau gouvernement israélien concernant ses projets de refonte du système judiciaire.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a souligné la semaine dernière, lors d’une visite en Israël, les valeurs démocratiques partagées par les deux pays, un signe clair que la Maison Blanche est préoccupée par les projets de réformes judiciaires du nouveau gouvernement de droite radicale. S’exprimant aux côtés du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Blinken a également appelé à des « mesures urgentes » pour apaiser les tensions avec les Palestiniens après une flambée des violences à Jérusalem et en Cisjordanie.

Ces préoccupations étaient largement absentes lors de l’événement de dimanche à Manhattan, alors que le chef de la majorité du Sénat, Chuck Schumer, et les représentants de la Chambre des représentants, Hakeem Jeffries, Grace Meng, Jerrold Nadler, Yvette Clark, Mike Lawler, Gregory Meeks et Adriano Espaillat, se sont adressés à un public de plus de 250 personnes lors du petit-déjeuner annuel du Congrès organisé par le Jewish Community Relations Council of New York.

Les élus ont souligné à plusieurs reprises l’importance des relations américano-israéliennes et le soutien des États-Unis à la sécurité d’Israël.

« Dans une région difficile, en fin de compte, le seul langage que les gens respectent est la force. Vous pouvez parvenir à la paix, mais ce ne sera que par la force », a déclaré Jeffries, le chef de la minorité de la Chambre des représentants. « Je pense donc que la délégation du Congrès – chaque membre ici présent – restera engagée du côté démocrate pour s’assurer que nous maintenons l’avantage militaire qualitatif d’Israël. »

« C’est notre engagement, solide comme un roc, nous n’en démordrons jamais », a déclaré Jeffries.

« Les événements récents mettent en évidence les dangers auxquels Israël est confronté chaque jour. Nous avons non seulement assisté à une résurgence agressive de la violence terroriste émanant de la Cisjordanie, mais la situation à Gaza reste extrêmement tendue », a déclaré Meeks. « J’ai l’intention de travailler avec le nouveau gouvernement du Premier ministre Netanyahu pour relever ensemble nos défis communs, y compris la menace de l’Iran. »

Le représentant américain, Gregory Meeks, s’exprimant lors d’une conférence de presse devant la station USPS Jamaica, dans le quartier du Queens, à New York, le 18 août 2020. (Crédit : AP Photo/John Minchillo)

Meeks, membre haut placé et ancien président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, a également déclaré qu’il « peut maintenant annoncer officiellement » que les négociations sur le nucléaire iranien ne sont « plus sur la table ».

« C’est toujours le bon moment pour faire la bonne chose et c’est toujours la bonne chose de défendre Israël », a-t-il déclaré en paraphrasant Martin Luther King Jr.

Les législateurs ont souligné le soutien bipartisan à Israël, quelques jours après que la Chambre, dirigée par les Républicains, a évincé la représentante Ilhan Omar de la commission en raison de ses commentaires passés, jugés anti-Israël et antisémites.

« Nous avons une obligation, et pas seulement pour assurer la sûreté et la sécurité d’Israël mais évidemment pour notre propre sécurité. Israël est notre plus grand allié et nous devons continuer à entretenir cette relation », a déclaré Lawler, seul orateur républicain.

Schumer a également souligné les avantages de cette relation pour la sécurité des États-Unis, affirmant que « notre département de la Défense dépend » de la cyber-sécurité défensive israélienne.

Nadler a été le seul orateur à aborder les projets judiciaires du gouvernement Netanyahu. La question des implantations et de la politique d’Israël à l’égard des Palestiniens a également été presque totalement éludée, en dehors de quelques mentions de l’importance d’une solution à deux États.

Le président de la commission Judiciaire de la Chambre des représentants, Jerrold Nadler (NY), faisant une déclaration d’ouverture lors d’une audition de Corey Lewandowski, ancien directeur de campagne du président américain Donald Trump, le 17 septembre 2019, au Capitole, à Washington. (Crédit : AP Photo/Jacquelyn Martin)

« Plusieurs des politiques et des propositions émanant de la nouvelle coalition gouvernementale en Israël sont très inquiétantes », a déclaré Nadler, faisant écho à une tribune qu’il a publiée dans Haaretz le mois dernier. « Je suis particulièrement préoccupé par les projets annoncés visant à saper le système judiciaire et le système d’équilibre des pouvoirs, qui est fondamental pour le fonctionnement d’une démocratie. »

« L’alliance américano-israélienne est ancrée dans les principes démocratiques, mais cette alliance sera mise en danger si les principes démocratiques ne sont pas respectés », a déclaré Nadler, soulignant également une lettre récente de 169 dirigeants juifs américains exprimant leur inquiétude quant aux projets de refonte du système judiciaire.

Jeffries a déclaré que les relations américano-israéliennes étaient « ancrées dans des valeurs démocratiques partagées ».

« Il est important de reconnaître Israël comme un lieu qui est, et sera toujours, un État juif et démocratique », a-t-il déclaré.

Les membres du Congrès ont également appelé à plusieurs reprises à combattre la montée de l’antisémitisme – Jeffries qualifiant la haine des Juifs de « tache sur notre société ».

Meng, qui co-préside le groupe de travail bipartisan de la Chambre des représentants pour la lutte contre l’antisémitisme, a souligné certaines des priorités du groupe, notamment une meilleure collecte de données sur les crimes de haine.

La représentante Grace Meng (D-NY) s’exprimant lors d’une conférence de presse au Capitole, à Washington, DC, le 27 mai 2020. (Crédit : AP Photo/Manuel Balce Ceneta)

« C’est une question bipartisane », a déclaré Meng. « Il est très important que nous nous exprimions. Nous ne pouvons pas seulement prendre la parole quand cette la haine s’attaque à notre communauté. Nous devons nous exprimer lorsque la haine touche n’importe quelle communauté. Nous allons donc continuer à intensifier ces efforts. »

En plus de la délégation du Congrès, le consul général d’Israël à New York, Assaf Zamir, a pris la parole lors de la réunion. Des représentants des ambassades du Japon, de la Turquie, de la Bulgarie, du Kosovo et de l’Allemagne ainsi que des fonctionnaires de la ville de New York étaient également présents.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.