Les Émirats vont investir 10 milliards de dollars dans l’économie israélienne
Rechercher

Les Émirats vont investir 10 milliards de dollars dans l’économie israélienne

Grâce à ce fonds, les Émirats "investiront en Israël et aux côtés d'Israël, dans des secteurs tels que la production d'énergie, l'eau, l'espace, la santé et l'agro-technologie"

De gauche à droite : le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le Président américain Donald Trump, le ministre des Affaires étrangères du Bahreïn Khalid bin Ahmed Al Khalifa et le ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis Abdullah bin Zayed al-Nahyan posent pour une photo sur le balcon de la Blue Room après avoir signé les Accords d'Abraham lors d'une cérémonie sur la pelouse sud de la Maison Blanche à Washington, le 15 septembre 2020. (AP Photo/Alex Brandon)
De gauche à droite : le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le Président américain Donald Trump, le ministre des Affaires étrangères du Bahreïn Khalid bin Ahmed Al Khalifa et le ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis Abdullah bin Zayed al-Nahyan posent pour une photo sur le balcon de la Blue Room après avoir signé les Accords d'Abraham lors d'une cérémonie sur la pelouse sud de la Maison Blanche à Washington, le 15 septembre 2020. (AP Photo/Alex Brandon)

Les Émirats arabes unis ont annoncé jeudi la création d’un fonds d’investissement de 10 milliards de dollars destiné à des secteurs stratégiques en Israël, avec qui ils ont normalisé leurs relations l’année dernière.

La décision, selon l’agence de presse officielle émiratie WAM, a été prise à la suite d’un appel téléphonique « constructif » entre le prince héritier d’Abou Dhabi, cheikh Mohammed ben Zayed, et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Grâce à ce fonds de 10 milliards de dollars (environ 8,3 milliards d’euros), les Émirats « investiront en Israël et aux côtés d’Israël, dans des secteurs tels que la production d’énergie, l’eau, l’espace, la santé et l’agro-technologie », précise WAM.

Les deux pays ont signé l’année dernière un accord de normalisation de leurs relations, sous l’égide du président américain d’alors Donald Trump.

L’accord a fait des Émirats le troisième État arabe à établir des relations avec Israël, après l’Egypte en 1979 et la Jordanie en 1994.

Bahreïn, le Maroc et le Soudan ont par la suite conclu des accords similaires négociés par les États-Unis avec l’État hébreu.

Le fonds « vise à soutenir les relations économiques entre les deux économies prospères de la région, débloquant des opportunités d’investissements et de partenariat », a indiqué WAM.

Il est noté que « ces fonds proviendront des secteurs privé et gouvernemental ».

L’annonce intervient alors que Netanyahu a été forcé jeudi de reporter sa première visite officielle aux Émirats arabes unis en raison d’un « différend » avec la Jordanie concernant le survol de son espace aérien, selon son bureau.

Mais il a dit avoir convenu avec cheikh Mohammed ben Zayed de le rencontrer « très bientôt ».

M. Netanyahu avait également indiqué plus tôt que les Émirats arabes unis allaient investir 10 milliards de dollars en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...