Les Etats-Unis démentent construire une base de défense anti-missiles secrète en Israël
Rechercher

Les Etats-Unis démentent construire une base de défense anti-missiles secrète en Israël

L’armée américaine dit avoir des “infrastructures limitées” sur les bases israéliennes et rejette les affirmations de construction d’un camp secret

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le secrétaire à la Défense américain Chuck Hagel s'adresse aux soldats israéliens et américains pendant un exercice commun, Juniper Cobra, le 14 mai 2014. (Crédit : Matty Stern/US Embassy/FLASH90)
Le secrétaire à la Défense américain Chuck Hagel s'adresse aux soldats israéliens et américains pendant un exercice commun, Juniper Cobra, le 14 mai 2014. (Crédit : Matty Stern/US Embassy/FLASH90)

Jeudi soir, l’armée américaine a démenti les informations selon lesquelles une base anti-missile américaine secrète serait construite dans le centre d’Israël.

Plus tôt jeudi, le site d’informations israélien Walla avait cité des « sources sécuritaires » disant qu’une base de défense anti-missile américaine secrète était en cours de construction.

Selon l’article, la base anti-missiles présumée serait occupée par du personnel de l’armée américaine et aurait accès aux radars et systèmes informatiques israéliens.

« L’armée américaine ne construit pas de base anti-missile en Israël », a déclaré dans un email au Times of Israël le porte-parole du commandement européen des Etats-Unis (EUCOM), David Westover.

Westover a cependant reconnu que les Etats-Unis « maintiennent des infrastructures limitées sur des bases existantes de l’armée israélienne ».

Bien que non situé en Europe, Israël fait partie de la zone de responsabilité de l’EUCOM, et non pas du commandement central des Etats-Unis (CENTCOM), qui opère dans le reste du Moyen-Orient depuis 1983.

L’information a été publiée deux mois après le lancement d’un large exercice militaire commun aux deux armées en Israël, Juniper Cobra.

L’exercice, qui a lieu tous les deux ans depuis 2000, fait coopérer les armées américaine et israélienne dans différentes missions liées aux menaces d’une attaque par des roquettes ou des missiles.

Environ 3 200 représentants des deux armées ont pris part à l’exercice, l’un des plus grands programmes d’entraînement de ce type et un « exercice de la plus haute priorité » pour l’EUCOM, selon Timothy Ray, chef de la troisième force aérienne des Etats-Unis.

Les attaques de missiles, sous la forme de missiles balistiques intercontinentaux à longue portée de l’Iran, de missiles à moyenne portée du Hezbollah au Liban ou de roquettes à courte portée du Hamas à Gaza, représentent l’une des menaces majeures contre Israël.

En conséquence, les Etats-Unis et Israël ont coopéré intensivement pour développer des systèmes anti-missiles qui fournissent une protection contre ces différentes menaces.

Les Etats-Unis ont soit participé au développement soit au financement des trois volets du programme de défense anti-missile d’Israël – le Dôme de Fer (interception de missiles à courte portée), la Fronde de David (interception de missiles à moyenne portée) et Arrow (interception de missiles à longue portée).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...