Les forces de sécurité saisissent les liquidités des familles des meurtriers de 3 ados
Rechercher

Les forces de sécurité saisissent les liquidités des familles des meurtriers de 3 ados

L'armée israélienne a indiqué que les proches des auteurs d'un attentat terroriste en 2014 avaient reçu d'importantes sommes d'argent du Hamas

Soldats israéliens pendant des opérations nocturnes en Cisjordanie, le 27 novembre 2016. (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)
Soldats israéliens pendant des opérations nocturnes en Cisjordanie, le 27 novembre 2016. (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)

Les forces de sécurité israéliennes ont confisqué dans la nuit de mercredi l’argent qui avait été donné aux familles des terroristes du Hamas qui avaient enlevé et assassiné trois adolescents israéliens en 2014, a annoncé l’armée.

Dans une opération menée conjointement par l’armée, les services du Shin Bet, la police des frontières et les policiers israéliens dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, les forces de sécurité ont lancé des opérations contre des dizaines de cibles, saisissant des milliers de shekels qui avaient été donnés aux familles par le groupe terroriste du Hamas.

L’armée a indiqué dans un communiqué que deux voitures et deux ordinateurs offerts aux familles en indemnité avaient également été saisis.

Depuis l’attaque commise en 2014, les familles des terroristes ont reçu d’importantes sommes du Hamas pour « valoriser les familles de terroristes dans la rue palestinienne » et encourager de futurs attentats, a indiqué l’armée israélienne.

Gilad Shaar, 16 ans, Naftali Fraenkel, 16 ans et Eyal Yifrach, 19 ans, avaient été enlevés alors qu’ils faisaient de l’auto-stop dans la région du Gush Etzion, en Cisjordanie, le 12 juin 2014. Ils avaient été assassinés peu de temps après.

Les trois adolescents kidnappés et assassinés, de gauche à droite : Naftali Fraenkel, Gil-ad Shaar et Eyal Yifrach (Crédit : Autorisation)
Les trois adolescents kidnappés et assassinés, de gauche à droite : Naftali Fraenkel, Gil-ad Shaar et Eyal Yifrach (Crédit : Autorisation)

Les meurtriers avaient dissimulé les corps et le sort réservé aux trois jeunes gens est resté inconnu pendant des semaines. Leur enlèvement avait entraîné des recherches massives en Cisjordanie, ainsi que des opérations de répression contre le Hamas, avant que leurs dépouilles ne soient retrouvées dans une tombe grossièrement creusée dans un champ proche de Hébron, le 30 juin 2014.

Les tensions s’étaient encore attisées après le meurtre de l’adolescent palestinien Muhammed Abu Kdheir par des extrémistes juifs dans ce qui était apparu comme une vengeance. Les événements avaient servi de catalyseur à la guerre de 50 jours entre Israël et le Hamas à Gaza, qui avait commencé le 8 juillet.

Hussam Kawasme, natif de Hébron qui, selon le Shin bet, avait planifié l’agression avec son frère Mahmoud Kawasme, habitant à Gaza, avait été condamné à trois peines de prison à vie au mois de janvier 2015.

Les auteurs présumés des enlèvements et des meurtres, Marwan Kawasme et Amer Abu Aysha, avaient été tués durant une tentative d’arrestation à Hébron au mois de septembre 2014. Les forces de sécurité s’étaient rendues à la maison où les deux hommes étaient soupçonnés de se cacher et avaient ouvert le feu sur l’habitation. Les deux suspects avaient été tués après avoir refusé de se rendre.

Marwan Kawasme (à gauche) et Amer Abu Aysha (à droite), les auteurs du kidnapping et du meurtre de trois adolescents israéliens en juin 2014. (Crédit Autorisation)
Marwan Kawasme (à gauche) et Amer Abu Aysha (à droite), les auteurs du kidnapping et du meurtre de trois adolescents israéliens en juin 2014. (Crédit Autorisation)

Dans d’autres opérations en Cisjordanie pendant la nuit, les forces de sécurité ont appréhendé 22 personnes soupçonnées de « terrorisme populaire », un terme fourre-tout regroupant des affrontements contre les forces de sécurité, des jets de pierres, et d’autres violences de faible niveau.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...