Les frontières d’Israël ouvertes à des groupes de touristes issus de 14 pays
Rechercher

Les frontières d’Israël ouvertes à des groupes de touristes issus de 14 pays

Dès le 23 mai, les touristes vaccinés venant, entre autres, des États-Unis, de France, d'Allemagne, d'Australie, de Singapour ou de Hong-Kong pourront entrer sur le territoire

Voyageurs à l'aéroport international Ben Gurion près de Tel Aviv le 18 avril 2021. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)
Voyageurs à l'aéroport international Ben Gurion près de Tel Aviv le 18 avril 2021. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)

Israël va ouvrir ses frontières aux personnes ayant été vaccinées ou ayant guéri de la COVID-19 en provenance de 14 pays dès le 23 mai, a annoncé mercredi la Treizième chaîne.

Ces pays sont les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Italie, Malte, l’Islande, le Danemark, l’Irlande, le Portugal, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, Singapour et Hong-Kong.

« Ces dernières semaines, j’ai beaucoup évoqué la nécessité de faire venir les touristes vaccinés dans l’État d’Israël et de profiter du fait qu’Israël est un pays sûr, afin de contribuer à l’économie israélienne plutôt qu’à celle des autres pays », a commenté auprès de la chaîne Orit Farkash-Hacohen, ministre du Tourisme.

La semaine dernière, Farkash-Hacohen avait dévoilé un plan en quatre parties aux journalistes qui comprenait une campagne de publicité mondiale, des incitations de vol vers Eilat et la reprise d’importants événements internationaux.

La ministre du Tourisme Orit Farkash-Hacohen lors d’une conférence de presse à Tel Aviv, mardi. (Crédit : Rafi Ben Hakon/GPO)

Pour réduire les risques de propagation de la COVID-19, les touristes devront effectuer un test PCR avant d’embarquer pour Israël. A leur arrivée, ils devront se soumettre à un test PCR et à un test sérologique, qui prouve l’existence d’anticorps.

Farkash-Hacohen a précisé que les frontières israéliennes ne seraient ouvertes qu’aux touristes ayant été immunisés via des vaccins approuvées par la FDA ou par l’Europe – ce qui interdit, pour le moment, l’arrivée de ressortissants de pays comme la Russie.

Dans un premier temps, seuls les groupes de touristes auront l’autorisation d’entrer en Israël et ils seront accompagnés de guides et de chauffeurs vaccinés. L’État juif prévoit d’élargir l’accès au pays aux touristes dans les prochains mois et pourrait potentiellement accueillir à nouveau les touristes individuels au mois de juillet.

Une patiente respire à l’aide d’oxygène fourni par un Gurdwara, lieu de culte sikh, à l’intérieur d’une voiture à New Delhi, en Inde, le 24 avril 2021. (Altaf Qadri/AP)

La semaine dernière, le ministère de la Santé avait recommandé le report du lancement du programme touristique israélien, citant la propagation du variant qui ravage actuellement l’Inde.

Si le gouvernement n’a pas suivi cette recommandation, l’État juif a interdit, lundi, les déplacements dans sept pays à haut-risque, notamment en Inde, et a mis en vigueur de nouvelles directives de quatorzaine pour les Israéliens qui reviennent de ces pays – y compris pour les citoyens ayant été vaccinés ou ayant guéri de la COVID-19.

Le nombre de cas actifs de coronavirus a plongé en Israël suite à une campagne de vaccination unique au monde. Plus de cinq millions sur neuf millions d’habitants ont jusqu’à présent reçu leurs deux doses de vaccin.

Le pays a connu une diminution d’environ 81 % de son tourisme en 2020 par rapport à l’année précédente en raison de la pandémie de COVID-19, avait indiqué au mois de janvier le ministère du Tourisme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...