Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Les insultes fusent lors d’une réunion de commission à la Knesset

Les élus de la coalition ont menacé de démanteler le village de jeunes qui a organisé le camp d'été d'un groupe israélo-palestinien et ils s'en sont pris à un élu de Hadash-Taal

Le député de Hadash-Taal Ofer Cassif, à gauche, se dispute avec le député du Likud Hanoch Milwidsky, à droite, lors d'une réunion de la commission de l'Education, de la Culture et des Sports de la Knesset à Jérusalem, le 19 juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran : Twitter ; utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Le député de Hadash-Taal Ofer Cassif, à gauche, se dispute avec le député du Likud Hanoch Milwidsky, à droite, lors d'une réunion de la commission de l'Education, de la Culture et des Sports de la Knesset à Jérusalem, le 19 juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran : Twitter ; utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Une réunion ordinaire de la commission de la Knesset a dégénéré lundi en injures et en un torrent d’insultes, les membres de la droite menaçant de supprimer le financement d’un camp de vacances pour les jeunes pour la seule raison qu’il avait accepté d’accueillir un groupe d’Israéliens et de Palestiniens qui ont perdu des êtres chers dans le conflit.

Lors de la réunion de la commission de l’Éducation, de la Culture et des Sports de la Knesset, le député Ofer Cassif, du parti Hadash-Taal, majoritairement arabe, a dit au député Hanoch Milwidsky, du parti du Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu : « Va donc en violer une autre », faisant référence à une accusation d’agression sexuelle lancée contre Milwidsky. En réponse, ce dernier a traité Cassif de « pathétique partisan du terrorisme ».

La commission discutait du village de jeunes de Ben Shemen, qui loue ses locaux chaque été à une organisation différente afin de combler un déficit budgétaire. Cette année, c’est le groupe israélo-palestinien Parents Circle-Families Forum (PCFF) qui doit organiser un camp d’été dans le village.

Pour les politiciens de droite, ce groupe assimile à tort les souffrances des victimes du terrorisme israélien à celles des Palestiniens tués lors d’attaques ou au cours d’émeutes contre les forces israéliennes.

La directrice du village de jeunes, Ilana Tischler, a déclaré lors de la discussion qu’elle venait elle-même d’une famille endeuillée par le conflit, et elle a précisé que ce n’était pas au village de décider du groupe qui pourrait louer l’endroit. Elle a également souligné que le PCFF était une organisation légale et qu’il serait discriminatoire de rejeter sa candidature.

Milwidsky s’en est pris avec force à Ben Shemen, affirmant qu’accueillir le PCFF était « impardonnable ».

Le Cercle des parents-Forum des familles organise un événement à Jaffa, le 17 octobre 2015. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

« Nous n’avons peut-être pas le pouvoir légal de vous empêcher de faire cela et de vous forcer à annuler le contrat que vous avez signé avec cet organisme méprisable – mais écoutez-moi bien, ce gouvernement va rester là pour un bon moment. Et les organisations de ce type vont être soumises à un contrôle très strict de l’argent public qui leur est alloué », a souligné Milwidsky.

En réponse, Cassif, qui est le seul législateur juif de Hadash-Taal, a attaqué Milwidsky au niveau personnel, faisant référence à une plainte déposée en septembre 2022 par une femme qui avait déclaré avoir été agressée sexuellement par le député à son domicile en 2014 – une accusation que le législateur avait démentie.

Alors que l’atmosphère s’échauffait, Cassif a dit à Milwidsky : « Va donc en violer une autre ». Le député du Likud a alors traité Cassif de « pathétique partisan du terrorisme ».

Pendant la discussion, le député Almog Cohen, du parti d’extrême droite Otzma Yehudit, a menacé de venir troubler la quiétude du camp d’été israélo-palestinien : « Je viendrai le premier jour du camp d’été et je le démantèlerai. Nous allons venir, 10 députés, et souhaiter bonne chance à nos forces pour qu’ils tuent le plus de terroristes possible et le moins d’innocents possible ».

Ces affrontements verbaux de lundi ont suivi des piques échangées par deux ministres du Likud dimanche lors de la réunion hebdomadaire du cabinet, et après que des responsables des partis de la coalition Shas et Otzma Yehudit se sont mutuellement mis en cause avec une rare virulence.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.