Les investisseurs chinois collectent 50 M $ dans la technologie israélienne
Rechercher

Les investisseurs chinois collectent 50 M $ dans la technologie israélienne

CreditEase Israel Innovation Fund accueille une délégation de PDG et d’hommes d’affaire chinois cette semaine

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Une délégation de PDG chinois et d'hommes d'affaires se rendant en Israël. 22 novembre 2016 (Crédit : Autorisation)
Une délégation de PDG chinois et d'hommes d'affaires se rendant en Israël. 22 novembre 2016 (Crédit : Autorisation)

CreditEase China, l’une des plus grandes sociétés de micro-crédit et de gestion du patrimoine au monde, a collecté 50 millions de dollars pour investir dans les affaires et la technologie israéliennes.

Le groupe a fait d’Israël une priorité dans sa stratégie d’investissement.

En partenariat avec des investisseurs en Israël, comme Tayman Kan et Benjamin Weiss, ils ont créé le CreditEase Israel Innovation Fund (CEIIF) l’an dernier, afin de créer son premier fonds de capital-risque / capital privé axé sur Israël. Le précédent fonds du groupe tourné vers Israël s’était élevé à 32 millions de dollars.

Le CEIIF accueille cette semaine une délégation de 37 chefs d’entreprise chinois en Israël.

CreditEase emploie 50 000 personnes dans 100 villes chinoises et emploie plus d’un million d’emprunteurs, selon un communiqué de la compagnie. Le groupe s’est intéressé dans l’investissement en Israël il y a environ un an et demi, a expliqué Weiss, et a organisé la venue de trois délégations en Israël depuis. Le prochain fonds pourrait s’élever à 100 millions de dollars, a estimé Weiss.

« Ils épinglent essentiellement leurs activités de capital de risque en Israël », a déclaré Weiss. « À mon avis, ce groupe, CreditEase, pourrait finir par financer la haute technologie israélienne pour les 10 à 20 prochaines années à venir ».

Les investisseurs sont intéressés par la gamme de possibilités, y compris la fabrication intelligente, l’intelligence artificielle et les technologies en réalité augmentée.

Il y a un intérêt significatif pour les sociétés en phase initiale, a déclaré Tayman Kan du Fonds d’innovation de CreditEase Israël.

« En Chine, nous n’avons pas autant d’innovation originale », a-t-il déclaré. « Il y a un appétit pour les investisseurs individuels de ramener les technologies en Chine pour se développer ».

Alors que la deuxième économie du monde passe d’une économie manufacturière pourvue d’une forte main-d’œuvre à une économie forte en innovation haut de gamme, les entreprises chinoises se sont rassemblées en Israël pour rechercher de nouvelles technologies.

Les géants asiatiques, dont Alibaba Group, Hutchison Water Ltd. et Huawei, ont mis en place des centres de recherche et développement, investi dans des fonds et acheté des start-up et des entreprises israéliennes.

Les conglomérats chinois comme le groupe Kuang-Chi ont mis en place des fonds et investissent dans des sociétés israéliennes. La société chinoise d’informatique Neusoft a annoncé qu’elle mettrait en place un fonds de 250 millions de dollars pour investir dans les technologies médicales israéliennes.

Beaucoup des investisseurs de la délégation de CreditEase sont des Chinois qui sont influencés ou qui connaissent la culture occidentale et sont propriétaires de moyennes et grandes entreprises dans une variété d’industries. Ils apprécient la technologie étrangère et ont conscience que la Chine doit atteindre le monde, a indiqué Weiss.

Le groupe espère que les délégations en visite contribueront à sensibiliser les Israéliens sur la notoriété de CreditEase. Bien qu’elle soit une entreprise connue en Chine, elle est relativement inconnue en Israël.

Certains investisseurs viennent de Pékin et de Shanghai, mais le CEIIF cherche des investisseurs dans des villes chinoises de second rang, comme Wuhan et Nanjing. Ces villes n’ont pas de vols directs vers Israël mais abritent des millions d’habitants. La ville de Wuhan, dans le centre de la Chine, a une population de plus de 10 millions de personnes, tandis que la population d’Israël est d’environ huit millions.

« Il y a un énorme accès inexploité au capital mais aussi des entreprises qui peuvent travailler avec des entreprises israéliennes et trouver de la coopération. Nous faisons cela à travers le pays pour créer une marque pour Israël », a déclaré Weiss.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...