Les Juifs partagent la responsabilité de la Shoah, déclare un député lituanien
Rechercher

Les Juifs partagent la responsabilité de la Shoah, déclare un député lituanien

L'ambassadeur américain a adressé une rare réprimande à Valdas Rakutis, qui préside la commission parlementaire sur la mémoire historique

Valdas Rakutis entre dans le bâtiment du Seimas à Vilnius, en Lituanie, le 24 novembre 2020. (Wikimedia Commons/Sofija Vytautaitė)
Valdas Rakutis entre dans le bâtiment du Seimas à Vilnius, en Lituanie, le 24 novembre 2020. (Wikimedia Commons/Sofija Vytautaitė)

JTA – Dans un geste inhabituel, l’ambassadeur américain en Lituanie a accusé un député local de haut rang de déformer l’histoire de la Shoah et de rejeter la faute sur les Juifs.

Robert Gilchrist, qui a pris ses fonctions en février dernier, a porté cette accusation à la suite d’un discours prononcé mercredi par Valdas Rakutis, membre du Seimas, le Parlement lituanien, et président de sa commission sur la mémoire historique.

« Les responsables de la Shoah ne manquaient pas parmi les Juifs eux-mêmes, en particulier dans les structures d’autogestion des ghettos », a déclaré M. Rakutis dans son discours, qui a eu lieu lors de la Journée internationale de commémoration de la Shoah. « Nous devons nommer ces personnes à haute voix et faire en sorte que des gens comme eux ne reviennent pas ».

M. Rakutis a également déclaré que deux collaborateurs de l’Allemagne nazie pendant la guerre, Kazys Škirpa et Jonas Noreika, n’étaient pas à blâmer pour le fait que plus de 95 % des Juifs lituaniens ont été assassinés, essentiellement par des locaux et souvent par des partisans des deux dirigeants.

Ce discours a suscité de rares récriminations de la part de l’ambassadeur américain, ainsi que des défenseurs qui observent l’antisémitisme dans la région.

« Il est choquant qu’en cette Journée internationale de commémoration de la Shoah, en particulier, un membre du Seimas déforme les faits concernant les collaborateurs de la Shoah en Lituanie et cherche honteusement à accuser les Juifs d’en être les auteurs », a écrit M. Gilchrist sur Twitter sous le compte officiel de l’ambassade des États-Unis à Vilnius.

Efraim Zuroff, directeur des affaires de l’Europe de l’Est au Centre Simon Wiesenthal, a déclaré dans un communiqué : « Rakutis a clairement démontré qu’il est totalement inapte à diriger la commission de la mémoire nationale du Seimas, à moins que le mensonge sur l’histoire de la Lituanie ne soit la principale condition requise pour ce poste ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...