Les Juifs polonais envoient des matzot à un patron de télévision “antisémite”
Rechercher

Les Juifs polonais envoient des matzot à un patron de télévision “antisémite”

Le directeur d’une chaîne publique avait suggéré dans un poème que les Juifs sont responsables des manifestations contre le gouvernement

Anna Chipczynska, présidente de la communauté juive de Varsovie, à droite, et Ania Bakula avec le contenu d'un colis envoyé à un directeur de la télévision publique, le 22 janvier 2017. (Crédit : communauté juive de Varsovie)
Anna Chipczynska, présidente de la communauté juive de Varsovie, à droite, et Ania Bakula avec le contenu d'un colis envoyé à un directeur de la télévision publique, le 22 janvier 2017. (Crédit : communauté juive de Varsovie)

La Communauté juive de Varsovie a envoyé des matzot à un responsable de la télévision publique accusé d’antisémitisme, après qu’il a cité la nourriture juive à l’antenne en dénonçant les manifestants anti-gouvernements.

Marcin Wolski, directeur de TVP2, chaîne publique, a lu un poème qu’il a écrit, affirmant que les manifestants qui protestent devant le Parlement polonais « tendent des matzas » [matzot au pluriel] pendant les manifestations anti-gouvernementales, suggérant ainsi que les Juifs étaient responsables des manifestations contre les restrictions sur les médias proposées par le parti au pouvoir en Pologne, Droit et Justice.

La communauté juive de Varsovie a également porté plainte pour discours raciste devant le Conseil national de la radio et de la télévision, qui émet des directives contre la diffusion d’un tel contenu.

Anna Chipczynska, présidente de la communauté, a inclus dans la livraison de matzot à la chaîne, une brochure sur les moyens de lutter contre les discours antisémites, qu’elle a postée le 24 janvier depuis le bureau de la communauté à Varsovie.

Le Centre de suivi des comportements racistes et xénophobes, une association qui contrôle les discours de haine en Pologne, a utilisé une formulation plus dure que celle de la communauté dans un communiqué de 22 janvier sur le poème de Wolski.

« Avec l’histoire, nous connaissons ces discours, a écrit le Centre. Désigner les Juifs comme ennemi est une vieille tradition, appliquée par le parti national socialiste [allemand]. Vous, Wolski, devriez connaitre l’Histoire et les conséquences des actes antisémites, notamment les autorités communistes qui ont expulsé des milliers de Juifs polonais du pays en 1968, et pourtant vous vous laissez aller à un tel discours raciste. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...