Rechercher

Les « poupées de Pourim » de l’artiste Michel Nedjar au Domaine de Chamarande

Plus de 200 œuvres de l'artiste sont exposées, et notamment ses « Poupées de Pourim », avec la découverte de l'artiste du sens profond de la fête de Pourim

Michel Nedjar, Poupées Pourim, « Guerrier » et « La Déplacée », 2004. Tissus, matériaux de récupération. Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, Paris. Acquisition, 2005. Photo : Adam Rzepka (ADAGP, Paris). © Michel Nedja
Michel Nedjar, Poupées Pourim, « Guerrier » et « La Déplacée », 2004. Tissus, matériaux de récupération. Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, Paris. Acquisition, 2005. Photo : Adam Rzepka (ADAGP, Paris). © Michel Nedja

Michel Nedjar, artiste plasticien français, présente son exposition « Filiations » jusqu’au 9 janvier 2022 au Domaine départemental de Chamarande, à proximité de Paris, en entrée libre et gratuite.

Plus de 200 œuvres de l’artiste sont ainsi exposées, et notamment ses « Poupées Pourim », avec la découverte de l’artiste du sens profond de la fête de Pourim.

« L’exposition revient sur l’œuvre personnel – entre poupées, dessins et cinéma expérimental – de l’artiste, depuis ses premières créations dès le début des années 1970, pour se concentrer plus particulièrement sur sa période la plus récente. Elle donne ainsi à voir le tournant que Michel Nedjar opère en 2004, avec la création des ‘Poupées Pourim’ à l’occasion d’une commande de Nathalie Hazan-Brunet pour le Musée d’art et d’histoire du judaïsme. La découverte du sens profond de la fête de Pourim, qui met en scène un retournement du sort et une rédemption, a en effet été déterminante dans les voies que l’artiste explore aujourd’hui », explique le communiqué de l’évènement.

L’évènement est organisé en partenariat avec le LaM – Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut.

Les détails de l’évènement sont disponibles sur le site du Domaine de Chamarande.

Michel Nedjar, Sans titre (Coudrage), 2013 (recto). Coudrage sur tissu et papier. Collection de l’artiste. Photo : LaM – Nicolas Dewitte

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...