Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Les premiers mots de l’otage secourue, Noa Argamani

Noa a rapporté à la Treizième chaîne que ses geôliers lui donnaient de la nourriture lorsqu'elle le demandait et la laissaient se doucher à contrecœur

Quelques heures après avoir été sauvée de la captivité du Hamas à Gaza, Noa Argamani arrivant à l'hôpital Ichilov de Tel Aviv pour retrouver sa mère Liora, atteinte d'un cancer en phase terminale, le 8 juin 2024. (Crédit : Hôpital Ichilov)
Quelques heures après avoir été sauvée de la captivité du Hamas à Gaza, Noa Argamani arrivant à l'hôpital Ichilov de Tel Aviv pour retrouver sa mère Liora, atteinte d'un cancer en phase terminale, le 8 juin 2024. (Crédit : Hôpital Ichilov)

Noa Argamani a expliqué à ses proches que l’appartement d’où elle a été sauvée par l’armée israélienne était celui d’une famille de Gaza assez aisée, a rapporté la Douzième chaîne samedi.

Elle a déclaré qu’il avait fallu les persuader de la laisser prendre une douche, mais qu’ils lui avaient donné de la nourriture lorsqu’elle l’avait demandée.

Elle n’a pas beaucoup vu la lumière du jour, a-t-elle ajouté.

Elle a déclaré que la famille lui avait appris un peu d’arabe et qu’elle leur parlait dans cette langue. Le père de famille lui a dit qu’elle avait été « bénie par Dieu » d’être détenue par sa famille.

Les parents et les amis ont déclaré qu’elle souriait « jusqu’aux oreilles » et qu’elle était en bonne santé physique et mentale, selon le reportage.

Selon un reportage de la Treizième chaîne, Noa a confirmé à sa famille qu’elle a été détenue pendant une partie de son temps avec les otages Yossi Sharabi et Itay Svirsky, dont la mort en captivité a été annoncée en janvier. En février, une enquête de Tsahal a conclu que Yossi se trouvait dans un bâtiment qui s’est effondré après qu’un bâtiment adjacent a été frappé par l’armée.

Noa a déclaré qu’elle avait vu un missile frapper l’immeuble et qu’elle était sûre de mourir, a rapporté la Treizième chaîne.

Elle a également déclaré avoir été déplacée à plusieurs reprises d’une maison à l’autre, mais ne jamais avoir été détenue dans des tunnels.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.