Israël en guerre - Jour 286

Rechercher

Les universités israéliennes aident les étudiants réservistes et se mobilisent

Au-delà des aides et subventions, les établissements d'enseignement supérieur ouvrent leurs campus pour aider et héberger les personnes déplacées

Des étudiants de l'Université Ben Gurion du Neguev travaillant dans un centre logistique installé sur le campus, sur une photo non datée, au moment de la guerre entre Israël et le Hamas en 2023. (Autorisation)
Des étudiants de l'Université Ben Gurion du Neguev travaillant dans un centre logistique installé sur le campus, sur une photo non datée, au moment de la guerre entre Israël et le Hamas en 2023. (Autorisation)

La guerre entre Israël et le Hamas se poursuit et l’année universitaire est suspendue, mais les grandes universités israéliennes ont toutes annoncé le déblocage de fonds d’urgence de l’ordre de plusieurs millions de shekels et reconverti leur campu en centres logistiques et d’hébergement.

Depuis que la guerre a éclaté, le 7 octobre dernier, suite au massacre par le Hamas de 1 400 personnes, dans le sud d’Israël, pour la plupart des civils, sans parler des 240 otages, le pays est sur le pied de guerre. On estime à 360 000 le nombre de réservistes mobilisés et 250 000 celui des personnes déplacées des communautés proches de la bande de Gaza et de la frontière nord avec le Liban.

Selon l’Association des doyens d’université, environ 30 % des étudiants ont été rappelés au titre de la réserve pour faire face à la crise actuelle, ainsi que des milliers de professeurs et d’employés des universités.

À l’Université Ben Gurion du Neguev, les étudiants inscrits et appelés au titre de la réserve seront dédommagés à hauteur de 1 200 shekels et bénéficieront d’un report de loyer s’ils vivaient en dortoir universitaire, entre autres avantages.

L’Université Bar-Ilan a annoncé des aides de 1 000 à 5 000 shekels pour les plus de 6 000 étudiants inscrits qui servent actuellement dans l’armée. L’aide « s’applique au logement et aux frais de scolarité, au soutien émotionnel et aux heures d’étude supplémentaires requises pendant l’année universitaire », a fait savoir l’université par voie de communiqué.

Les quelque 5 000 étudiants de l’Université de Tel Aviv rappelés au titre de la réserve bénéficieront d’une aide d’un montant de 1 000 shekels, a annoncé l’université la semaine dernière.

« L’Université de Tel Aviv a l’intention, en outre, d’accorder d’autres aides substantielles, en particulier à ceux qui servent dans des unités de combat ou d’appui au combat. L’Université de Tel Aviv fournira également une aide supplémentaire aux étudiants réservistes ou à ceux du nord et du sud d’Israël confrontés à des problèmes financiers immédiats », a déclaré l’université.

L’Université hébraïque de Jérusalem a annoncé dimanche le déblocage d’un fonds d’urgence de 15 millions de shekels pour venir en aide aux 4 000 étudiants « servant dans la réserve ainsi qu’aux habitants de la zone de Gaza touchés par la récente attaque terroriste ou encore ceux évacués de la région nord ».

Des étudiants de l’Université de Tel Aviv le jour de la rentrée, le 10 octobre 2021. (Crédit : Flash90, via la JTA)

Elle a refusé d’indiquer le montant qui sera accordé à chaque étudiant.

D’autres universités ont annoncé la création de fonds d’urgence, abondés par leurs donateurs. L’Université de Haïfa a ainsi annoncé, dès la première semaine du conflit, une aide de 2000 shekels pour les étudiants réservistes.

Au Technion de Haïfa, le programme d’aide a été annoncé dès les premiers jours de guerre, mélange de bourses pour les étudiants, de dispenses spéciales de loyer et d’autres avantages.

L’Institut Weizmann des sciences, dont tous les étudiants bénéficient déjà d’une bourse complète, a annoncé la semaine dernière la création d’un fonds spécial « pour ceux qui rencontrent des difficultés financières en raison de la guerre en Israël et de la situation sur le front intérieur ».

Les étudiants réservistes bénéficieront de crédits académiques en récompense de leur action, à hauteur de la durée de leur service, a déclaré un porte-parole de l’Université Ariel au Times of Israël, en plus d’autres services, comme l’aide au paiement du loyer des logements étudiants, une aide financière plus importante et un tutorat spécial.

Les cours n’ayant pas encore commencé, les principaux établissements d’enseignement supérieur ont ouvert leur campus à l’effort de guerre, chacun à leur manière.

L’Université hébraïque a ouvert les portes de ses campus de Jérusalem et d’Eilat aux personnes déplacées, fait don de 450 ordinateurs aux enfants qui les accompagnent et demandé aux étudiants et personnels de médecine, médecine dentaire et droit de les aider dans ces domaines, entre autres initiatives.

Vue du campus du Technion – Institut de technologie d’Israël, dans la ville de Haïfa, dans le nord d’Israël, le 19 février 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Les autres universités ont annoncé des mesures similaires. Le Technion héberge ainsi une soixantaine de personnes évacuées de la zone de Gaza.

L’Institut Weizmann des sciences a mobilisé son équipe logistique – camionnettes et personnels – pour aider à transporter du matériel et de l’aide dans tout le pays.

L’Université Ben Gurion de Beer Sheva, la plus proche de Gaza, « a immédiatement – et gracieusement – ouvert les portes de son campus et de ses dortoirs aux soldats, médecins et proches qui leur rendent visite… Des prestations psychologiques sont également disponibles pour les étudiants, professeurs et membres du personnel », a précisé l’université dans un communiqué adressé au Times of Israël.

La rentrée universitaire, supposée se faire le 15 octobre dernier, a été reportée au 3 décembre au plus tôt, sous réserve que les étudiants soldats soient libérés de leur devoir de réserve.

Le gouvernement a toutefois officiellement indiqué que la guerre pourrait durer plusieurs mois. Une source proche de l’Université hébraïque estime qu’il est « trop tôt » pour parler de ce qui se passera sur le plan académique si la rentrée devait encore être reportée.

Malgré tout, certains programmes internationaux dont l’enseignement se fait en anglais ont d’ores et déjà commencé sur Zoom ou commenceront sous peu.

L’école internationale Rothman de l’Université hébraïque a ainsi déjà effectué sa rentrée, et à Herzliya, l’école internationale Raphael Recanati de l’Université Reichman a déclaré cette semaine qu’elle effectuerait une rentrée hybride, mêlant enseignement à distance / en présentiel, le 19 novembre prochain.

« Des centaines d’étudiants étrangers sont toujours en Israël : ils prennent part à des activités bénévoles et de sensibilisation sur le campus », a déclaré l’école.

Par ailleurs l’école Recanati a reçu « une dizaine de demandes très sérieuses » d’étudiants juifs d’Europe et des États-Unis, qui envisagent de quitter leur université en raison de l’ambiance actuelle sur leur campus et de venir étudier en Israël, a déclaré au Times of Israel le doyen de Recanati, Jonathan Davis.

Dans l’ensemble, les universités ont été proactive pour lutter contre le regain des incidents antisémites sur les campus du monde entier. Dans une lettre ouverte adressée la semaine dernière aux universités des États-Unis et d’Europe, l’Association des doyens d’université a appelé à un « changement radical » au sein du monde universitaire en ce qui concerne le conflit entre Israël et le Hamas.

Cette lettre soulignait que le Hamas « ne partage aucune valeur avec aucune institution universitaire occidentale » et que le groupe terroriste ne devait pas être une « cause » révérée par les étudiants alors qu’« Israël est diabolisé ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.