Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Les voyages en Iran, en Irak et dans d’autres États ennemis d’un globe-trotteur juif israélien

Avi Gold, qui dit avoir visité 129 pays, certains sans liens diplomatiques avec Israël, affirme que la plupart des gens qu'il rencontre sont intrigués par sa judéité

Le voyageur israélien ultra-orthodoxe Avi Gold, sur la Place Tahrir, à Bagdad. (Crédit : Capture d'écran Instagram ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Le voyageur israélien ultra-orthodoxe Avi Gold, sur la Place Tahrir, à Bagdad. (Crédit : Capture d'écran Instagram ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Un globe-trotter israélien ultra-orthodoxe – ou haredi – qui a visité plus de 100 pays à travers le monde, tout en défendant Israël, affirme avoir rayé l’Iran, l’Irak et l’Afghanistan de sa liste de destinations à ne pas manquer.

Avi Gold, 31 ans, qui s’avoue accro aux voyages, a attiré l’attention par ses exploits, notamment en postant une vidéo de la Place Tahrir à Bagdad et en discutant avec des habitants du Soudan.

Dans une interview accordée à la Douzième chaîne et diffusée samedi, il a déclaré s’être rendu plusieurs fois en Irak et avoir fait un voyage en Arabie saoudite.

Lors de la visite de la Place Tahrir, téléchargée sur son compte TikTok, Gold s’est exprimé en hébreu et a offert à ses abonnés des clichés de la scène. Il a également pris des photos avec un imam chiite. La vidéo a attiré l’attention des médias, puis des milices chiites pro-Iran qui ont exigé son arrestation immédiate, mais Gold n’a pas été appréhendé.

« Je visite tous les pays du monde sans exception », a-t-il affirmé.

Ses comptes Instagram et TikTok sont tous deux privés et ne sont accessibles qu’une fois les demandes approuvées.

Gold a nié faire ses voyages par provocation ou pour la célébrité, affirmant que c’est purement la soif de voyager qui l’anime. Au total, il s’est rendu dans 129 pays.

L’attrait des pays qui n’ont pas de liens avec Israël, dit-il, vient du fait que « les pays ennemis sont interdits, et cela m’excite encore plus ».

Gold affirme qu’il n’est pas le seul Israélien à avoir réussi à pénétrer dans de tels endroits et qu’il a plusieurs amis qui ont fait des voyages similaires. La méthode, explique-t-il, consiste à se faufiler dans les pays en passant par des postes frontières mal gardés, parfois la nuit « lorsque les soldats ne sont pas en alerte ».

La même méthode est utilisée pour ressortir.

« Je ne suis allé en Afghanistan et en Iran que pour quelques heures dans chaque pays », a-t-il déclaré.

Il s’est rendu pour la première fois en Irak il y a six ans et y est retourné plusieurs fois depuis.

À l’étranger, il porte parfois une casquette, mais il lui arrive aussi – y compris dans des pays musulmans – de se promener avec une kippa et de montrer ses longues peot – les mèches bouclées traditionnelles de part et d’autre du visage.

Selon lui, son apparence haredi a joué en sa faveur.

« Les gens sont curieux de savoir ce que sont ces boucles, et cela m’ouvre toutes les portes », a-t-il déclaré.

Gold parle couramment anglais, selon la chaîne, mais pas l’arabe, préférant établir un lien personnel avec les gens qu’il rencontre.

« Il y a une langue dans le monde que tout le monde parle sans exception – la langue du cœur », a-t-il souligné.

Parmi les autres pays qu’il a visités, citons l’Indonésie, où il a discuté d’Israël avec des habitants lors d’une manifestation anti-Israël, et le Soudan.

Le blogueur saoudien Mohammed Saud s’adressant à la télévision israélienne, le 28 septembre 2023. (Crédit : Capture d’écran X ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

En 2019, il s’est rendu en Arabie saoudite après que le pays a ouvert ses frontières aux touristes, et a rencontré le blogueur pro-Israël Mohammed Saud.

Bien que Gold n’ait pas détaillé ce voyage à la Douzième chaîne, en 2022, il a déclaré à Ynet qu’il était entré dans le royaume avec un passeport étranger, sans fournir d’autres détails.

Il a également décrit une rencontre dans un café du Caire où il a discuté avec cinq locaux et, malgré leur franche hostilité à l’égard d’Israël, il a fini par leur révéler qu’il était Juif et Israélien.

Les hommes l’ont menacé de mort, mais il a réussi à s’extirper de cette fâcheuse situation en leur proposant de discuter au lieu de recourir à la violence.

Au fil des ans, Gold s’est lié d’amitié avec des personnes dans les pays musulmans du monde entier, mais le ton a changé après le 7 octobre, lorsque le groupe terroriste palestinien du Hamas a mené un assaut barbare et sadique sur le sud d’Israël, déclenchant la guerre toujours en cours.

Au début, ses connaissances musulmanes lui ont témoigné de la sympathie, mais cela s’est rapidement transformé en animosité lorsqu’Israël a lancé son incursion dans Gaza en réponse à l’assaut du Hamas, qui a tué près de 1 200 personnes, principalement des civils, tout en prenant 252 otages de tous âges, en commettant de nombreuses atrocités et en utilisant la violence sexuelle comme arme à grande échelle.

Gold a grandi dans un foyer ultra-orthodoxe de Beit Shemesh et a huit frères. Il a résisté aux pressions de sa famille qui lui demandait de se marier et de passer son temps à étudier la Torah.

Sa passion pour les voyages a commencé à l’âge de 18 ans, lorsqu’il s’est joint à quatre amis pour un voyage en Europe. Il a expliqué à sa famille qu’il s’agissait d’un pèlerinage pour visiter les tombes de rabbins vénérés, « mais ce n’était pas que ça ».

Le voyage s’est déroulé sans encombre. S’est ensuite profilé un voyage en Grèce, puis d’autres voyages vers d’autres lieux, « jusqu’à ce que cela devienne une addiction ».

Il finance ses périples en travaillant au service clientèle d’une société de téléphonie mobile. À l’âge de 21 ans, il a quitté son travail pour se consacrer à plein temps aux voyages.

Aujourd’hui, il gagne suffisamment d’argent pour couvrir ses frais en organisant des voyages auxquels d’autres personnes se joignent à lui.

Son rêve est de visiter tous les pays du monde d’ici ses 40 ans, a-t-il confié, tout en admettant que « ce n’est pas réaliste ».

Conscient de son âge, il a déclaré qu’il préférait désormais fonder un foyer et une famille plutôt que d’atteindre son objectif initial.

« Mais je me suis en quelque sorte résigné au fait que Dieu m’a dit : ‘Tu seras un vagabond, tel est ton destin.' »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.