L’État allemand le plus peuplé ouvre un bureau culturel et commercial à Tel Aviv
Rechercher

L’État allemand le plus peuplé ouvre un bureau culturel et commercial à Tel Aviv

Le bureau a été inauguré par Armin Laschet, ministre-président de la Rhénanie du nord-Westphalie, qui devrait succéder à la chancelière Angela Merkel à la tête du parti au pouvoir

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le haut-politicien allemand Armin Laschet,  au centre, le ministre-président de l'état de Rhénanie du nord-Westphalie, lors de l'ouverture du nouveau bureau commercial et culturel de son état à Tel Aviv, le 1er mars 2020 (Crédit : Ralph Sondermann/ NRW)
Le haut-politicien allemand Armin Laschet, au centre, le ministre-président de l'état de Rhénanie du nord-Westphalie, lors de l'ouverture du nouveau bureau commercial et culturel de son état à Tel Aviv, le 1er mars 2020 (Crédit : Ralph Sondermann/ NRW)

L’État le plus peuplé d’Allemagne, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, a ouvert dimanche un bureau commercial et d’innovation à Tel Aviv, le premier du genre.

Le nouveau bureau d’Économie, de Sciences, d’Éducation, de la Jeunesse et de la Culture en Israël a été inauguré par le ministre-président du Land, Armin Laschet, qui se trouve actuellement en Israël.

Il est l’un des trois concurrents à la succession de la chancelière Angela Merkel à la tête de la CDU, le parti au pouvoir. Contrairement à l’un de ses adversaires à ce poste, Norbert Röttgen, qui a critiqué les politiques israéliennes, Armin Laschet est connu pour être un soutien fervent de l’État juif.

Actuellement vice-président du parti, il est considéré comme le favori dans la course à la tête de la CDU, dont le vainqueur sera décidé lors d’une convention spéciale, le 25 avril à Berlin.

Situé dans l’espace de coworking Be All, dans la rue Arlozoroff, ce bureau est le tout premier en son genre. Tandis que la Rhénanie-du-Nord-Westphalie ne dispose d’aucune structure similaire dans le monde, un certain nombre d’États fédéraux d’Allemagne, des États-Unis et d’ailleurs ont conclu des accords et ouvert des bureaux destinés à élargir les liens avec l’État juif.

« Le bureau de notre État à Tel Aviv est un autre tournant dans les relations existant entre la Rhénanie-du-Nord-Westphalie et Israël. Notre État ne dispose d’un bureau doté d’une mission aussi large dans aucun autre pays », a souligné Laschet.

Dirigé par Gil Yaron, ancien correspondant israélien pour le quotidien allemand Die Welt, le bureau fonctionnera en coordination avec le ministère des Affaires étrangères de Berlin et l’ambassade allemande à Tel Aviv.

« Notre bureau en Israël va porter la coopération entre nos deux États à un nouveau niveau. Nous voulons renforcer davantage les échanges et les rencontres entre les universités et les institutions municipales, culturelles et éducatives, ainsi qu’entre agents de l’État », s’est réjoui Armin Laschet. « C’est un signe de notre reconnaissance envers nos amis en Israël », a-t-il ajouté.

Le politicien allemand, Armin Laschet, à gauche, visite le mur Occidental à Jérusalem, le 1er mars 2020 (Crédit : Ralph Sondermann/NRW)

Dans la matinée de dimanche, le ministre-président s’est rendu au musée de la Shoah de Yad Vashem et au mur Occidental à Jérusalem et a rencontré le président Reuven Rivlin, qui a déclaré que l’ouverture d’un bureau économique à Tel Aviv « renforce la relation entre les secteurs commerciaux des deux pays et des deux peuples ».

Pendant la rencontre, le dirigeant allemand a évoqué la popularité croissante des formations extrémistes en Allemagne.

« Nous arrivons tout juste de Yad Vashem où nous avons vu les preuves des plus grands crimes commis contre l’humanité. Cela nous affecte encore », a-t-il dit à Rivlin. « L’essor de l’extrême-droite en Allemagne me remplit de honte, 75 ans seulement après Auschwitz ».

Armin Laschet a également rencontré les arrières-petits enfants du premier Premier ministre israélien, David Ben Gurion, et du premier chancelier de l’Allemagne d’après-guerre Konrad Adenauer, pour célébrer le 60e anniversaire de leur première rencontre.

Le 14 mars 1960, les deux dirigeants, qui allaient être cinq ans plus tard à l’origine de l’établissement de relations diplomatiques entre les deux pays, se sont rencontrés à New York pour la toute première fois.

« Cette rencontre, il y a soixante ans, avait été une formidable réussite politique à porter au crédit de ces deux hommes d’État », a commenté Armin Laschet. « Ils avaient posé les fondations d’une amitié entre Israël et l’Allemagne qui avait commencé dans les conditions les plus difficiles et qui continue à ce jour de manière inconditionnelle ».

Située dans le nord-est de l’Allemagne, à la frontière avec les Pays-Bas, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie présente une population d’environ 18 millions de personnes, et la région est considérée comme le centre économique du pays.

Le commerce réalisé par Israël avec ce Land – qui compte des villes comme Cologne, Bonn et Dusseldorf – représente environ 800 millions d’euros par an, a fait savoir le bureau d’Armin Laschet dans un communiqué de presse. Il y a environ 120 entreprises israéliennes situées en Rhénanie du nord-Westphalie. Vingt-huit villes de l’État ont établi des partenariats avec des municipalités israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...