Rechercher

Levée de l’alerte du FBI pour des menaces contre les synagogues du New Jersey

D'après des associations juives américaines les autorités policières et judiciaires "ont localisé l'individu soupçonné d'être responsable de la menace" et dissipé les inquiétudes

Un homme se tient devant la synagogue Temple Beth El à Jersey City, New Jersey, le 3 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Ted Shaffrey)
Un homme se tient devant la synagogue Temple Beth El à Jersey City, New Jersey, le 3 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Ted Shaffrey)

La police fédérale américaine (FBI) a levé vendredi son alerte concernant des menaces visant des synagogues de l’Etat du New Jersey, près de New York, disant avoir identifié la source de ces troubles, dans un pays où les actes antisémites sont en hausse.

Jeudi, dans un tweet, le bureau régional du FBI avait parlé d' »informations crédibles sur une large menace » et appelé à « prendre toutes les mesures de sécurité » pour protéger les personnes juives et leurs lieux de culte de cet Etat de la côte est, frontalier de New York.

« Nous avons identifié la source de la menace qui ne représente plus un danger pour la communauté » juive selon le bureau du FBI de Newark, une grande banlieue de New York.

D’après des associations juives américaines, comme le Secure Community Network (SCN), les autorités policières et judiciaires « ont localisé l’individu soupçonné d’être responsable de la menace d’hier contre des synagogues du New Jersey et dissipé les inquiétudes relatives à la sécurité ».

Dans un message de remerciement aux autorités policières, judiciaires et de la communauté juive de son Etat, le procureur général Matthew Platkin a dit savoir que d’autres menaces pouvaient « survenir » et que la haine allait « continuer de se répandre ».

« Nous savons aussi que nous pouvons y mettre fin », a-t-il dit.

Environ 2,6 millions de Juifs vivent dans les Etats de New York et du New Jersey, soit la plus importante communauté juive dans le monde en dehors d’Israël.

Les actes antisémites sont en hausse depuis quelques années aux Etats-Unis et les synagogues sont régulièrement prises pour cible.

En octobre 2018, un homme avait ouvert le feu dans une synagogue de Pittsburgh après avoir posté des messages antisémites sur un site d’extrême droite. Il avait tué onze fidèles.

En avril 2019, un jeune antisémite avait abattu une femme et blessé trois personnes dans une synagogue de Californie.

Et en janvier, un Britannique avait pris en otage quatre personnes pendant dix heures dans une synagogue du Texas avant d’être tué lors de l’assaut de la police.

L’association Anti Defamation League (ADL), qui lutte notamment contre l’antisémitisme, a recensé plus de 2 700 incidents de cet ordre aux Etats-Unis en 2021, le niveau le plus élevé jamais enregistré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...