L’hôpital tente de sortir du coma le gréviste de la faim palestinien
Rechercher

L’hôpital tente de sortir du coma le gréviste de la faim palestinien

Le Club des prisonniers palestiniens a demandé de réveiller Mohammad Allaan pour examiner son état avant une audience devant la Haute Cour

Manifestation de soutien au gréviste de la faim palestinien Mohammed Allaan, devant le Centre médical Barzilai à Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 16 août 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Manifestation de soutien au gréviste de la faim palestinien Mohammed Allaan, devant le Centre médical Barzilai à Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 16 août 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le centre médical Barzilai a déclaré lundi qu’il essayait de sortir un gréviste de la faim palestinienne d’un coma artificiel avant une audience de la Haute Cour sur son éventuelle libération en raison de son état de santé qui se détériore.
 
La direction de l’hôpital d’Ashkelon a déclaré à la Deuxième chaîne que les médecins avaient progressivement diminué depuis dimanche soir la dose des médicaments qui lui est injectée, afin d’essayer de sortir Mohammed Allaan de son état inconscient.

Allaan serait dans un état critique suite à plus de 60 jours de grève de la faim.

Il a été hospitalisé depuis vendredi au centre médical Barzilai, où il& reste inconscient mais stable après que des liquides et des sels lui sont administrés par voie intraveineuse. Il respire également à l’aide d’un respirateur artificiel.

Si et quand il reprendra conscience – et s’il continue à refuser de manger – le gouvernement israélien doit décider s’il appliquera une loi votée en juillet permettant l’alimentation de force des détenus lorsque leur vie est en danger.

Selon le quotidien Haaretz, le Club des prisonniers palestiniens a demandé dimanche aux responsables de l’hôpital de se réveiller de sortir Allaan de son coma afin de vérifier son état de santé.

La Haute Cour de justice devait se réunir lundi après-midi pour discuter d’un recours interjeté par l’avocat de Allaan demandant sa libération immédiate.

L’avocat, Kamal Natur, a demandé samedi à la cour de le libérer pour des raisons médicales.

Allaan est détenu par Israël sans procès depuis le mois de novembre en vertu d’une mesure spéciale anti-terroriste appelée « détention administrative ». Il est soupçonné d’appartenir au groupe terroriste du Jihad islamique, et selon les services de renseignement israéliens, il aurait joué un rôle dans les activités du groupe.

Plusieurs manifestations de soutien à Allaan ont eu lieu depuis que son état a commencé à se détériorer il y a deux semaines, en particulier le week-end dernier. La police se prépare lundi à des manifestations supplémentaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...